Tirelire facture électricité

Vous souhaitez faire des économies sur votre facture d'énergie ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill répondent à toutes vos questions. Service gratuit d'information, comparaison, résiliation et souscription de contrats de gaz et d'électricité

Tirelire facture électricité

Vous souhaitez vous alimenter en énergies renouvelables ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill vous rappellent. Service gratuit d'information, comparaison et souscription en ligne ou par téléphone de vos contrats de gaz et d'électricité

La fin du gaz néerlandais en Belgique pourrait coûter cher !

Mis à jour le
minutes de lecture
gaz néerlandais

Dès 2030, la Belgique n’importera plus de gaz en provenance des Pays-Bas. Si cette nouvelle a secoué le marché, c’est parce qu’une partie importante du réseau est actuellement alimentée par ce gaz. Lorsqu'il ne sera plus importé, la Belgique n'utilisera plus que du gaz H, acheminé notamment depuis la Norvège et le Qatar, dont le pouvoir calorifique est supérieur. Par conséquent, il va falloir convertir toutes les installations de gaz afin de les rendre compatibles avec ce gaz H.

Un travail d'adaptation conséquent et coûteux

C'est un chantier titanesque qui attend les différents acteurs du marché du gaz. Fin 2029, les Pays-Bas arrêteront définitivement d'approvisionner notre pays en gaz naturel. Pourquoi ? Parce que le gisement situé dans la province de Groningen s'épuise peu à peu et que son exploitation provoque depuis plus de 15 ans des tremblements de terre. Afin de rassurer la population, le gouvernement de La Haye a donc décidé de diminuer fortement la production. Quitte à se priver des milliards d'euros par an que rapportaient les recettes du gaz. Si cette volonté est louable, elle a cependant des impacts non négligeables sur le marché belge. En effet, le gaz néerlandais, qui est doté d'un faible pouvoir calorique (type L), alimente pour le moment un million et demi de ménages dans notre pays.

Logo KillMyBill
Logo KillMyBill

Découvrez vite les meilleures offres en énergie avec KillMyBill !

Logo KillMyBill
Logo KillMyBill

Découvrez vite les meilleures offres en énergie avec KillMyBill !

Le défi est de taille : les équipements des ménages et des industries desservis par les réseaux de gaz L vont devoir être vérifiés et les infrastructures de transport et de distribution concernées être adaptées. Reste à savoir qui va prendre en charge et payer les travaux à mener ! Concrètement, ce sont des centaines de techniciens qui vont être mobilisés. Ils devront se rendre au sein des différents foyers pour s'assurer que les chaudières, boilers, convecteurs et cuisinières au gaz peuvent recevoir du gaz riche.

Pour les appareils incompatibles, ils devront être remplacés. Quant aux autres, ils pourront faire l'objet d'un réglage afin de garantir une bonne combustion et un rendement efficace. En raison des milliers de modèles d'installations proposés sur le marché, il est facile d'imaginer la complexité et l'ampleur de la tâche ! En Belgique, le gaz L est majoritairement distribué en Flandre, mais aussi à Bruxelles et dans une moindre mesure en Wallonie.

Dans la capitale, ce sont 500 000 ménages qui sont concernés par les révisions à effectuer contre 100 000 dans le sud du pays. Pour que ces dernières soient réalisées dans les temps, Synergrid, la fédération des gestionnaires des réseaux de gaz et d'électricité, a établi un planning qui sera fourni aux acteurs du marché. Il prévoit que les travaux s'étalent entre 2017 et 2029 et débutent en Flandre. Viendront ensuite les autres régions. Au total, la conversion du réseau de gaz naturel devrait coûter environ 700 millions d'euros.

Tirelire facture électricité

Vous souhaitez faire des économies sur votre facture d'énergie ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill répondent à toutes vos questions. Service gratuit d'information, comparaison, résiliation et souscription de contrats de gaz et d'électricité

Tirelire facture électricité

Vous souhaitez vous alimenter en énergies renouvelables ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill vous rappellent. Service gratuit d'information, comparaison et souscription en ligne ou par téléphone de vos contrats de gaz et d'électricité

Qui va payer les vérifications et conversions ?

C'est la question qui fâche. Du côté des gestionnaires de réseau, on rappelle que leur responsabilité va jusqu'au compteur de gaz. Ils devront donc adapter la pression dans leur réseau. Mais ensuite ? Selon Brugel, régulateur de l'énergie bruxellois, l'idée d'envoyer un organisme de contrôle agréé dans chaque ménage pour effectuer la conversion au gaz vert suscite des interrogations sur la prise en charge des coûts.

Il n'est pas encore décidé qui financera les investissements nécessaires, estimés à environ 150 millions d'euros pour Fluxys et un demi-milliard d'euros pour les appareils à convertir. Plusieurs options sont envisagées, notamment une contribution des consommateurs via les tarifs de distribution ou une prise en charge des coûts par les Régions en fonction du nombre de ménages concernés. Des discussions avec le gouvernement fédéral seront également nécessaires.

Avez-vous trouvé les informations utiles ? 100% des 37 votes trouvent l'information utile.

En savoir plus sur le marché de l'énergie :