Qu’est-ce qu’une offre multiple play ?

Rassembler différents produits au sein d'un même contrat : voilà le principe d'une offre multiple play ! © Pixabay

Les opérateurs télécoms proposent différentes offres commerciales. Elles vous fournissent des services tels que l’accès à internet, la téléphonie fixe, la téléphonie mobile et la télévision. Aujourd’hui, certains d’entre eux sont regroupés au sein d’un seul et même contrat notamment grâce au développement du marché.

L’origine des expressions play

« Dual play », « triple play » et même maintenant « quadruple play ». Si vous ne connaissez pas le monde des télécoms, ces termes peuvent vite vous déboussoler. Mais d’où viennent-ils ?

En fait, ces néologismes font partie des buzzword, c’est-à-dire des mots à la mode qui sonnent bien. Au départ, ils étaient compris seulement par un public réduit mais ils sont dorénavant utilisés par plusieurs acteurs économiques. Souvent d’origine anglo-saxonne, ils se sont peu à peu introduits dans les discours marketing et les publicités. À la base, ils n’appartiennent cependant pas du tout au secteur des télécoms.

En effet, l’expression « triple play » est issue du monde du sport, du base-ball plus précisément. Dans ce milieu, le triple jeu correspond à une action dont l’exécution est assez rare. À ce moment-là, la défense parvient à éliminer trois adversaires lors de la même action de jeu.

C’est pendant les années 90 et aux États-Unis (là où le baseball est un sport national) que les expressions « double play » puis « triple play » ont été utilisées pour la première fois dans le domaine des télécoms.

Le développement du marché des télécoms

Les câblo-opérateurs, qui sont des entreprises s’occupant historiquement de la distribution de la télévision, ont développé les premiers modem câble afin de proposer un accès à internet.

Parallèlement, certains câblo-opérateurs ont mis également sur le marché l’abonnement téléphonique. Toutefois, au début, ils devaient diminuer le débit maximum pour le trafic internet. Ils ont alors dû actualiser leur infrastructure d’accès afin de pouvoir mettre en place une voie de retour pour les flux de téléphonie. Cette remise à niveau n’a pas été pas sans conséquence puisqu’elle a empêché un taux de croissance important du nombre de personnes souscrivant ce service. Mais c’est à cette période que les expressions « dual play » et « triple play » ont fait leur apparition dans les plans marketing des opérateurs.

Il faut savoir qu’à cette époque, avait lieu l’ouverture partielle du marché à la concurrence. Cet événement avait alors poussé plusieurs types d’acteurs à penser une nouvelle stratégie dans le but d’attirer les clients des sociétés rivales et de fidéliser les leurs. Dès cet instant, il y a eu d’un côté les câblo-opérateurs et de l’autre, les compagnies locales de téléphonie.

Les abonnés des câblo-opérateurs pouvant désormais recevoir la télévision et internet et/ou le téléphone, les compagnies de téléphone n’ont donc pas tardé à réagir. Elles ont décidé elles aussi de proposer des services d’accès à l’internet rapide mais en utilisant la technologie ADSL.

Toutefois, les produits mis sur le marché coûtaient assez cher et ils étaient dans un premier temps mis uniquement à la disposition des professionnels. Ce n’est que plusieurs années plus tard que les compagnies de téléphonie ont créé des offres ADSL à meilleur prix à destination du grand public.

Concernant la télévision par ADSL, il a fallu attendre 2003-2004 pour que les premières offres arrivent. Rappelons qu’avec cette technologie, votre téléviseur ne transmet pas les chaînes via une antenne ou le câble mais via la connexion ADSL, c’est-à-dire la « box ». Est alors apparu le développement de la concurrence et les améliorations technologiques comme l’ADSL2+.

Des formules « pack »

Nous venons de le voir, la progression du marché a donné lieu à des offres « dual play » et « triple play » qui regroupent différents services dans un contrat unique.

Les « dual play » proposent téléphonie fixe et internet tandis que les « triple play » rassemblent téléphonie fixe, télévision et internet.

Et maintenant, il existe même des offres « quadruple play ». Le service de la téléphonie mobile vient alors s’ajouter aux trois autres.

Le triple play, intéressant financièrement ?

En tant que consommateur, vous pouvez trouver plus facile et pratique de souscrire une offre qui combine plusieurs services en même temps. Mais le tripe play vous permet-il de réaliser des économies ? Pas si sûr…

En Belgique, trois opérateurs dominent le marché : Proximus et sa filiale « low cost » Scarlet, VOO et Telenet. En parallèle, quelques entreprises tentent de se faire une place mais la tâche est ardue. Et évidemment, moins de concurrence il y a, moins vous avez de chance de profiter de tarifs attractifs.

En matière de triple play, il est vrai que l’offre en Belgique est chère. Et tant que les trois grands opérateurs garderont leur place de leader, ils ne se priveront pas d’augmenter les prix.

Sachant que presque 70% des Belges ont opté pour une formule conjointe et que le triple play en est la formule favorite, nul doute que les affaires sont bonnes pour ceux qui monopolisent le marché.

L’IBPT, le régulateur des télécoms, s’est d’ailleurs intéressé aux tarifs du triple play en Belgique en menant une étude approfondie. En 2015, les forfaits triple play à très haut débit (vitesse supérieure à 100 Mb/s) faisaient partie des plus élevés parmi les pays européens analysés. Chez nous, ce genre d’abonnements coûte plus de 70 euros alors qu’en France, il ne dépasse pas 40 euros. Autrement dit, l’Hexagone sait comment séduire les consommateurs de produits télécoms !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.