Tirelire facture électricité

Vous souhaitez faire des économies sur votre facture d'énergie ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill répondent à toutes vos questions. Service gratuit d'information, comparaison, résiliation et souscription de contrats de gaz et d'électricité

Tirelire facture électricité

Vous souhaitez vous alimenter en énergies renouvelables ?

Les conseillers en énergie de KillMyBill vous rappellent. Service gratuit d'information, comparaison et souscription en ligne ou par téléphone de vos contrats de gaz et d'électricité

Notre conseiller est disponible ce weekend pour répondre à vos questions !

Exceptionnellement, en plus du samedi, ce dimanche, notre conseiller sera disponible pour répondre gratuitement à toutes les questions que vous vous posez sur vos factures et vos contrats d'électricité, de gaz, d'eau, etc. N'hésitez pas à lui passer un petit coup de fil, il se fera un plaisir de vous aider !

02 586 07 79   Me faire rappeler

Nouvel incident à Tihange !

Mis à jour le
minutes de lecture

Les centrales nucléaires de Doel et Tihange n’arrêtent pas de faire parler d’elles dans l’actualité. KillMyBill vous raconte le dernier rebondissement de l’histoire qui a eu lieu cette fois du côté de Tihange. Que s’est-il encore passé ? Entre les incidents, les négociations pour une prolongation de leur durée de vie et la taxe nucléaire, il est difficile de passer à côté des péripéties des réacteurs des deux centrales. Si toutefois ces derniers mois vous n’avez pas suivi tous les événements les concernant, ne vous inquiétez pas. KillMyBill vous propose un petit résumé simple et efficace.

Rappel des problèmes rencontrés par les centrales nucléaires de Doel et Tihange

Première info utile à savoir : la centrale de Doel comporte 4 réacteurs, nommés Doel 1 à 4. Quant à la centrale de Tihange, elle possède 3 réacteurs : Tihange 1 à Tihange 3.

  • Doel 3 et Tihange 2 sont affectés par plusieurs milliers de microfissures qui ont été découvertes en juillet 2012 et les réacteurs sont à l’arrêt depuis. L’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et Electrabel continuent d’analyser les réacteurs et doivent prendre des décisions en conséquence. Le redémarrage des deux réacteurs a été plusieurs fois repoussé et ne paraît pas encore d’actualité, l’attente continue.
  • Début août 2014, le réacteur de Doel 4 est saboté provoquant l’arrêt du réacteur pendant plusieurs mois. L’enquête est toujours en cours et l’incident toujours pas élucidé. Doel 4 a, depuis, été relancé.
  • Doel 1 a été stoppé le 15 février 2015 après avoir atteint sa limite de durée de vie qui est de 40 ans. Tihange 1, qui approche les 40 ans, est à l’arrêt jusqu’au moins septembre pour entretien puisque son exploitation a été prolongée de 10 ans tout comme Doel 1. Les deux réacteurs devraient être remis en route par Electrabel pour cet hiver.
  • Tihange 3 avait été affecté fin septembre par un incendie dans un poste à haute tension. Cet incident avait engendré l’arrêt du réacteur pendant quelques jours. Le dernier incident à Tihange 3 est donc cet arrêt d’urgence inattendu.
  • Seuls Doel 2 et Doel 4 sont donc aujourd'hui en activité.

Que s’est-il passé lors de cet incident sur Tihange 3 ?

Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août, le réacteur Tihange 3 s’est arrêté de façon imprévue. Electrabel explique que l’arrêt d’urgence a été déclenché par la descente d’une barre de contrôle dans le coeur du réacteur. Ces barres de contrôle permettent d’arrêter la réaction nucléaire ayant lieu si jamais des paramètres suspects sont mesurés (température ou pression trop élevée ou trop basse,…) et stoppent le réacteur en cas de danger. Elles constituent donc une mesure de sécurité. Cependant, pas de panique, ici la barre n’est pas descendue à cause d’un problème dans la réaction nucléaire. C'est une défaillance technique lors d’une intervention de maintenance sur le système d’alimentation électrique de contrôle du réacteur de Tihange 3 qui a descendu la barre de contrôle. Il n’y a donc pas de problème de sécurité dans cet incident survenu à Tihange mais un souci technique au niveau du système électrique de contrôle. Damien Ernst, professeur à l’université de Liège, affirme dans une interview accordée au journal La Libre que cet incident à Tihange est mineur et ne comporte que très peu de risques. Electrabel évoquait un redémarrage du réacteur dans la nuit du 14 au 15 août mais Tihange 3 restera finalement fermé jusqu’au 28 août (si cette date n’est pas encore décalée). Cette situation n’a pas de conséquence dans la période de faible consommation d’électricité dans laquelle nous sommes mais une telle panne pourrait être plus inquiétante si elle devait survenir en hiver. En effet, actuellement seuls deux réacteurs nucléaires sur les 7 que possède la Belgique sont en activité. Cet incident ravive la peur d’un éventuel black-out énergétique. Et même si la Belgique dispose d’autres sources d’énergie, les panneaux photovoltaïques et les éoliennes dépendent des conditions climatiques qui ne sont pas forcément réunies en hiver. Cet incident à Tihange aura quand même eu une conséquence inattendue et intéressante. En effet, pour la première fois en Belgique, le solaire a produit plus d’électricité que le nucléaire.

Avez-vous trouvé les informations utiles ? 0% des 0 votes trouvent l'information utile.

En savoir plus sur les différentes sources d'énergie :