Un limiteur de puissance pour consommer moins d’électricité

Avec ce système, si vous faites fonctionner simultanément des appareils d'une puissance importante, vous provoquerez le déclenchement du disjoncteur. © Pixabay

Quand un limiteur de puissance est-il installé ? Et ce système existe-t-il dans les trois régions belges ? C’est ce que nous allons voir tout au long de ce guide pour que vous sachiez exactement à quoi vous attendre de la part de votre fournisseur d’énergie.

Un limiteur de puissance, c’est quoi ?

Vous allez trouver que son nom est déjà assez évocateur mais faisons tout de même une brève mise au point. Un limiteur de puissance est un boîtier qui restreint la puissance de votre compteur électrique. Il est installé à la demande de votre fournisseur en cas de non-paiement de votre facture d’électricité. Ce système, qui n’existe pas pour le gaz, vous garantit une fourniture minimale de courant à tout moment.

Dans quelles situations est-il placé ?

À Bruxelles

Ampoule
© Pixabay

Lorsque vous ne payez pas votre facture d’électricité, vous recevez un rappel et ensuite une mise en demeure envoyés par votre fournisseur d’énergie. Si vous ne régularisez pas votre situation, celui-ci va réagir et prendre les dispositions nécessaires.

En Région bruxelloise, votre opérateur va demander à votre gestionnaire de réseau de distribution (Sibelga) de venir placer chez vous un limiteur de puissance. Concrètement, cela veut dire que votre compteur électrique sera limité à 10 ampères (A), soit 2 300 watts (W). Si vous dépassez le plafond, les plombs sauteront. Sachez également que vous n’aurez pas à payer de frais de placement.

Au moment de la mise en demeure, votre fournisseur d’énergie informe le CPAS compétent de votre situation. Vous pouvez vous opposer à ce qu’il le fasse mais lorsque ce Service social aura connaissance de votre dossier, il pourra demander au fournisseur d’énergie de placer un limiteur de puissance de 4 600 watts. La décision est prise en fonction de vos besoins et c’est Sibelga qui viendra installer l’appareil.

Après la première mise en demeure, vous pouvez également réclamer le statut de « client protégé ». Vous aurez alors droit au tarif social et le contrat conclu avec votre fournisseur actuel est interrompu. Il ne sera résilié que dans des cas exceptionnels et sur décision d’un juge de Paix.

Si toutefois vous ne voulez pas du statut de client protégé, votre fournisseur devra continuer de vous approvisionner de manière ininterrompue durant les 60 jours suivant l’installation d’un limiteur de puissance. Votre opérateur ne pourra introduire une demande de résiliation du contrat auprès du juge de Paix qu’une fois ce délai passé.

En Flandre

En Flandre, c’est différent. Si vous ne réglez pas votre facture et n’entreprenez pas les démarches pour payer vos dettes, votre fournisseur peut rompre votre contrat. Dans le cas où vous ne trouvez pas un nouveau fournisseur commercial, votre gestionnaire de réseau devient votre fournisseur social.

Si vous n’honorez pas non plus les factures qu’il vous transmet, votre GRD fera placer chez vous un compteur à budget. Cet appareil est identique chez tous les clients, protégés ou non. Il prévoit un crédit de secours utilisable en cas d’urgence et est systématiquement couplé à un limiteur de puissance (10 A). Ce dernier est activé si vous n’avez pas les moyens de recharger votre carte et que le crédit de secours est épuisé. De cette manière, vous profitez d’une fourniture minimale.

En Wallonie

Dans le sud du pays, seuls les clients protégés disposent pour l’électricité d’un compteur à budget couplé à un limiteur de puissance. Ce dernier est activé lorsque le client protégé n’a pas les moyens de recharger sa carte et que le crédit de secours est épuisé. Le consommateur peut ainsi profiter d’une fourniture minimale de 10 ampères. Si cette dernière lui permet d’être toujours approvisionné en énergie, elle l’empêche d’utiliser simultanément de nombreux appareils électriques.

Chauffage principal à l’électricité : quid ?

Que vous ayez le statut de client protégé ou non, un limiteur de puissance ne pourra pas être installé si vous vous chauffez principalement à l’électricité. Dans une telle situation, prévenez votre fournisseur ou GRD afin d’éviter le placement de ce mécanisme. Si vous ne le faites pas, le limiteur sera posé à moins qu’au moment de la venue du technicien, vous montriez votre installation de chauffage. Votre fournisseur sera alors informé de la situation.

Que faire avec une puissance limitée ?

L’énergie est considérée comme un bien élémentaire pour mener une vie décente. C’est pourquoi le limiteur de puissance assure une fourniture minimale de courant au client limitée à 2 300 watts.

Avec une telle puissance, vous pouvez utiliser ces différents équipements électriques.

Puissance moyenne des appareils électriques
Appareils Puissance moyenne
Aspirateur 800 W
Cafetière 1 000 W
Fer à repasser 1 000 W
Four à micro-onde 1 200 W
Frigo 250 W
Lave-vaisselle 1 200 W
Ordinateur à écran plat 70 W en service
Plaque électrique 2 000 W
Sèche-cheveux 600 W

À noter que la puissance d’un four électrique oscille entre 2 000 et 2 500 watts. Quant au séchoir et à la machine à laver, ils ont chacun une puissance située entre 2500 et 3000 W. Vous devrez donc vous en passer. D’une règle générale, veillez à peu faire fonctionner les appareils d’une puissance supérieure à 1 000 watts. En les combinant avec un autre équipement, vous risquez que le disjoncteur se déclenche.

Faire retirer un limiteur de puissance

À Bruxelles, deux conditions doivent être réunies pour que le limiteur de puissance puisse être enlevé :

  1. le plan d’apurement (planification de remboursement des dettes) est respecté ;
  2. 50 % des dettes contractées auprès du fournisseur d’énergie ont été remboursées.

C’est le cas ? Alors vous pouvez émettre votre souhait à votre fournisseur d’énergie. Il transmettra l’information à Sibelga qui viendra procéder à la manœuvre dans un délai de 15 jours.

Si votre dossier est entre les mains du CPAS, ce dernier s’occupe de vous suivre, vous et votre famille. Il pourra émettre une demande de retrait du limiteur de puissance auprès de votre fournisseur d’énergie.

Limiteur de puissance dans votre nouveau logement

Que faire si vous venez d’emménager et que votre nouvelle habitation est équipée d’un limiteur de puissance ?

Dans ce cas, prenez contact avec votre fournisseur d’énergie commercial. Il signalera la situation à votre gestionnaire de réseau et ce dernier viendra enlever l’appareil après avoir convenu d’un rendez-vous avec vous. Là aussi, le limiteur devra avoir été retiré au maximum 15 jours après votre demande.

Quelques chiffres…

Le nombre de limiteurs de puissance ne cesse d’augmenter. En 2014, 39 205 ménages se sont vus placer un tel dispositif, soit 7,5 % des ménages bruxellois selon Brugel, le régulateur pour l’énergie dans la capitale.

Dans l’ensemble, il semblerait que les consommateurs rencontrent de plus en plus de difficultés à boucler leurs fins de mois. Du côté de la Wallonie, c’est la même constatation : le nombre de compteurs à budget explose. Voilà une tendance inquiétante…

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.