L’internet par satellite en Belgique : comment ça marche ?

Pour bénéficier de l'internet par satellite, votre logement doit être équipé d'une antenne de réception adaptée. © Pixabay

L’internet par satellite convient surtout aux personnes ne bénéficiant pas d’une bonne connexion via l’ADSL ou le câble de télédistribution. Par exemple, parce qu’elles habitent dans un endroit reculé. Vous voulez savoir comment fonctionne ce système et quelles sont les offres en Belgique ? C’est parti !

Au début des années 2000, la Belgique faisait partie des pays européens précurseurs en matière d’accès à internet. Très vite, de nombreux foyers ont été desservis en haut débit et il n’a pas fallu attendre longtemps avant que le taux de couverture atteigne 90 %. Cette croissance rapide s’explique par la forte densité de population mais aussi par le dynamisme des opérateurs, motivés par la concurrence entre la paire de cuivre téléphonique et le câble de télédistribution. Cette situation laissait dès lors peu de place à l’émergence d’une autre technologie.

C’est pourquoi il a fallu attendre 2008 pour que soient lancées sur le marché belge deux offres d’accès à internet via satellite destinées au grand public. Le but : proposer une alternative aux ménages localisés dans des zones peu ou pas du tout couvertes par les deux types d’accès principaux.

L’internet par satellite, c’est quoi ?

L’internet par satellite est une méthode d’accès à internet via une transmission satellitaire. Elle intéresse particulièrement les personnes ne pouvant pas profiter d’une connexion de qualité via le réseau câblé ou en cuivre.

En Belgique, le satellite est loin de faire de l’ombre aux autres technologies. Il vise plutôt des marchés de niche. De plus, ce système nécessite l’équipement d’un matériel particulier. Vous devez en effet disposer d’une antenne parabolique et d’un modem pour surfer sur le web depuis votre domicile. À l’usage, vous ne remarquez pas de différence avec une connexion ADSL. À noter que l’internet par satellite fonctionne d’une manière quasiment identique à celle de la télévision numérique.

Comment ça fonctionne ?

Pour profiter de l’internet par satellite, vous avez besoin de trois genres d’équipements : une antenne satellite, un émetteur/récepteur placé sur la parabole et un modem. L’antenne doit être reliée à votre modem qui doit lui-même être connecté à un ou des ordinateur(s) via par exemple une connexion Wi-Fi. Une fois que vous possédez ce matériel, comment la liaison se fait-elle ? Explications.

D’abord, vous devez savoir que le satellite utilisé par votre fournisseur est placé en orbite à 36 000 kilomètres de la Terre. C’est vers lui que doit être pointée votre parabole car c’est lui qui réceptionne le signal créé lorsque vous effectuez une recherche sur internet. Ensuite, il retransmet l’information vers un téléport, infrastructure terrestre de l’opérateur satellite. Ce téléport, relié par fibres optiques au réseau mondial internet, permet à votre opérateur d’interconnecter les données numériques. Pour terminer, le résultat de votre requête prend le chemin inverse, en étant redirigé vers le satellite puis vers votre parabole.

Entre le lancement de votre requête et la réception de son résultat, les données IP parcourent 72 000 kilomètres à aller et 72 000 kilomètres au retour. Soit un voyage spatial de 144 000 kilomètres ! Cela représente une distance considérable qui a pour conséquence d’allonger le temps de latence entre votre ordinateur et le serveur distant. Cependant, les satellites qui utilisent les bandes de fréquences Ka, et non Ku, permettent d’obtenir de meilleures performances. Pourquoi ? Parce que les bandes KA, situées à des fréquences plus élevées, autorisent un débit plus important notamment grâce à leur forte concentration.

Autre point important : le satellite est géostationnaire. Il se déplace en suivant exactement la rotation de la Terre. Il est donc toujours situé au-dessus du même point de la surface de la planète et heureusement ! Si ce n’était pas le cas, il faudrait en permanence rediriger la parabole.

Il n’y a évidemment pas qu’un seul satellite envoyé dans l’espace. Par contre, ils sont chacun utilisés par des dizaines de milliers de personnes qui souhaitent bénéficier de leurs services. Les ressources disponibles ne sont dès lors pas illimitées ! De plus, une fois que le satellite se trouve dans l’espace, il n’est plus possible de revoir à la hausse sa capacité.

Deux modes de connexion par satellite

Concrètement, il existe deux modes de connexion par satellite : celle unidirectionnelle et celle bidirectionnelle.

1. Connexion unidirectionnelle : appelée aussi « connexion avec liaison terrestre », elle impose une connexion à internet par ligne téléphonique. Vous devez avoir souscrit cette dernière auprès d’un fournisseur d’accès internet (FAI). Comment ça fonctionne ?

  • Votre requête est transmise par internet vers l’opérateur Internet par satellite en utilisant le réseau téléphonique ;
  • L’opérateur internet par satellite reçoit le résultat de votre requête sur internet et l’envoie au satellite (page web, vidéos, images…) ;
  • Le satellite diffuse le résultat de votre requête au sein de toute sa zone de couverture. Par contre, il n’y a que votre ordinateur qui reçoit l’information.

2. Connexion bidirectionnelle : plus répandue que la première, elle ne nécessite pas de raccordement téléphonique. Votre parabole transmet directement votre requête vers le satellite. L’opérateur reçoit l’information par satellite et établit le résultat de votre requête sur internet. Ensuite, il vous l’envoie par satellite.

Avantages et inconvénients

Avantages Inconvénients
Internet par satellite unidirectionnel – Installation facile et économique
– Accès à internet sous toute la couverture du satellite
– Raccordement à une ligne téléphonique obligatoire
– Abonnement à un FAI obligatoire
– Connexion non permanente
– Ping (temps de réponse) élevé
Internet par satellite bidirectionnel – Débits rapides
– Ne nécessite pas le raccordement à une ligne téléphonique
– Accès à internet sous toute la couverture du satellite
– Matériel cher
– Volume de données échangées limité (varie selon les offres souscrites)
– Latence élevée

Offres d’internet par satellite en Belgique

Astra Connect distribué par SATELCOM
Nom de l’offre Débit Données Prix mensuel*
SES Start 20Mb/s 4 € par Go consommé
SES L 10 20 Mb/s 10 Go + illimité la nuit 29,90 €
SES XL 20 20 Mb/s 20 Go + illimité la nuit 39,90 €
SES XXL 50 20 Mb/s 50 Go + illimité la nuit 88,90 €

* Le prix affiché comprend le kit de connexion ainsi que les frais d’inscription et d’installation.

Solution Ka-SAT Tooway par SATELCOM
Nom de l’offre Débit Données Prix mensuel
TW 10 22 Mb/s 10 Go 29,90 €
TW 25 22 Mb/s 25 Go + illimité la nuit 44,90 €
TW Extra 22 Mb/s 100 Go + illimité la nuit 88,90 €
Sat2Way*
Nom de l’offre Débit Données Prix mensuel
abtoo10gb 22 Mb/s 10 Go 28,90 €
abastra10tempo4 20 Mb/s 10 Go 24,90 €
abastra50_2016 20 Mb/s 50 Go  33,88 €
abastra20_2016 20 Mb/s 10 Go 19,36 €

* Pour connaître l’ensemble des offres de Sat2Way, rendez-vous sur le site internet de l’entreprise.

skyDSL
Nom de l’offre Débit Données Prix mensuel Frais activation
skyDSL2+ FLAT S 12 Mb/s 5 Go 19,90 € 99 €
skyDSL2+ FLAT M 18 Mb/s Illimité 49,90 € 99 €
skyDSL2+ FLAT L 24 Mb/s Illimité 59,90 € 99 €

En Belgique, l’entreprise TéléSat est connue pour ses offres de télévision par satellite mais elle propose aussi des pack all-in-one. Ceux-ci regroupent la télévision, internet et la téléphonie. Si vous êtes déjà client chez TéléSat, vous pouvez rajouter ces deux services supplémentaires depuis votre Espace abonné dès que vous le souhaitez.

Quelle offre choisir ?

Les frais d’activation d’abonnement étant uniquement indiqués sur le site de skyDSL, il ne va pas être possible de les comparer avec ceux des autres offres. Concentrons donc nous sur le prix, le débit et la data !

Bien sûr, tout dépend de vos préférences. Cependant, les plans tarifaires de skyDSL sont intéressants grâce au volume de données illimité. Si vous consommez donc beaucoup de data, vous comblerez vos besoins en choisissant l’un d’entre eux.

Par contre, si un volume moyen de données vous suffit, dirigez-vous plutôt vers les autres distributeurs. En effet, vous garderez un débit théorique de 20 Mb/s et payerez moins cher !

À noter que pour le matériel, les fournisseurs mettent à disposition différents kits.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 thoughts on “L’internet par satellite en Belgique : comment ça marche ?

  1. Michel-Julien RENETTE dit :

    Si je comprends bien tout, avec ma connexion Proximus (bout de ligne) de 20 Mb/s à 125Mb/s, illimité jour et nuit, je ne dois pas me plaindre, dans mon coin de désert des fagnes, le long de la N5, à mi-chemin entre Philippeville et Couvin. A Belgacom/Proximus, on nous a dit: « vous êtes le dernier client de la ligne ordinaire et on n’est pas prêt à moderniser ce coin-là. Bien dommage que l’on n’ait pas de ministre ou de député dans le coin! Déjà qu’on a dû se taper un puits artésien parce la SWDE ne fait pas d’extension de distribution dans notre coin et qu’on n’a pas non plus le gaz de ville. On n’est pas très loin de Treignes, le village de Toine Culot, l’Obèse Ardennais; on se croirait retourné à son époque.
    Vos explications sont lumineuses et bien argumentées, merci. La connexion idéale et ultra-rapide, ce sera sans doute pour le siècle prochain

  2. Michel-Julien RENETTE dit :

    En complément à mon commentaire précédent, je vous signale que, étant abonné à Telesat pour la télévision, je leur ai soumis le problème et on m’a répondu qu’il fallait installer une ligne téléphonique fixe (comme Mobistar, Orange, Voo, etc…) pour recevoir le net; j’en conclus qu’ils utilisent les infrastructures de Belgacom/Proximus. Il doit y en avoir du trafic sur ces fils de téléphonie ténus.

  3. Jeangille dit :

    Je suis client depuis quelques années.
    D’abord chez Sat2Way (absent de votre liste) avec un forfait 30 Go + illimité la nuit. La qualité du signal n’est pas toujours au rendez-vous même si globalement j’était satisfait. Le gros problème c’est la limite en volume.
    Puis je suis passé chez SkyDsl pour profiter de leur forfait illimité.
    C’est une grosse arnaque. Le volume est illimité mais le débit dépend du nombre d’utilisateurs du satellite. Donc la nuit on a bien les débits annoncés mais le soir ou le week-end on a un débit TRES mauvais : 0.1Mbps !! Loins des 20Mbps annoncés. C’est comme un modem analogique dans les années 80…

    1. Hertay Claude dit :

      Je suis totalement en accord avec ce commentaire.

      J’étais chez skydsl jusqu’au mois de mars, les 3/4 du temps le signale passe mal ou pas du tout. Sans compter les frais si on a le malheur de payer 5 jours en retard ou par virement : +5€ par mois si on n’opte pas pour la domiciliation et 15€ de frais si on ne paye pas dans les 5 jours.

      Là en mars alors que je payais 79.80€ (locachat du matériel inclus) chaque mois, ils m’ont trouvé 290€ d’impayé et m’ont suspendu jusque ce début mai sans accès mais obligé de payer le forfait malgré tout. J’ai eu beau me plaindre preuve de payement à l’appui rien n’y fait.

      Proximus proposait du 1Mo par seconde (de quoi dire en retard de 50 ans pour du signal terrestre), j’y suis passé et bien je vais plus vite qu’avec le pseudo haut débit de skydsl.

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.