Voiture dérobée : quelle assurance auto pour couvrir le vol ?

La garantie vol vous permet d'être remboursé des dégâts occasionnés à votre véhicule ou de la valeur assurée dans votre contrat d'assurance auto. © iStock

Vous étiez prêt à monter dans votre voiture mais impossible : elle a disparu ! La mauvaise surprise est de taille… Cependant, vous pouvez résoudre ce problème en contactant votre assureur afin d’obtenir le remboursement de votre véhicule. À condition bien sûr d’avoir souscrit avant le sinistre une garantie vol.

Constater que sa voiture s’est volatilisée du jour au lendemain génère évidemment un sentiment de colère. En plus d’être désemparée au moment d’aller travailler ou chercher ses enfants à l’école, la victime du vol ne peut que pleurer la perte matérielle. Malheureusement, ce genre de situation est loin d’être rare puisque en Belgique, ce sont en moyenne 28 véhicules qui sont volés chaque jour.

S’il est vrai que le phénomène est moins important qu’auparavant notamment grâce aux systèmes d’alarme, il reste néanmoins préoccupant. Alors pourquoi ne pas vous en protéger au maximum en optant pour une garantie vol dans le cadre de votre assurance auto ? Vous serez ainsi davantage à l’abri financièrement mais attention, vous devrez toujours respecter des règles de prudence élémentaires.

Les couvertures et les indemnités d’une garantie vol

Lorsque vous signez un contrat d’assurance auto, vous avez tout intérêt à vérifier les risques couverts par l’assureur. En effet, si un sinistre survient et qu’il n’apparaît pas dans ce document, vous ne pourrez prétendre à aucune indemnisation.

Suivant vos besoins, vous pouvez ainsi opter pour différentes protections, comme l’assurance responsabilité civile, la garantie protection juridique ou encore la garantie bris de glace. Parmi les produits les plus proposés par les compagnies d’assurances se trouve également la garantie vol.

Conseillée dans le cadre d’un véhicule neuf ou d’un modèle apprécié par les voleurs, elle permet au propriétaire de la voiture de recevoir des indemnités dans les circonstances prévues dans sa police d’assurance. Evidemment, plus la voiture est ancienne, plus sa valeur est faible et donc plus les indemnités seront basses.

Tenté par un tel contrat ? Alors sachez que la garantie vol fait partie intégrante de l’assurance omnium et parfois de la mini-omnium. Autrement dit, si vous disposez simplement d’une assurance RC, vous n’y aurez pas droit !

La tentative de vol

Quelqu’un a tenté de dérober votre voiture. Pour ce faire, il a commis des dégâts que vous devez aujourd’hui faire réparer. Heureusement, vous serez remboursé des dommages occasionnés. Il peut par exemple s’agir d’une fenêtre cassée ou d’une serrure forcée.

Le vol d’un véhicule jamais retrouvé

Dans certains cas, la voiture volée n'est jamais retrouvée.
© iStock

Puisque votre véhicule a disparu, il ne peut pas être réparé. Vous bénéficierez dès lors d’une indemnisation à hauteur de la valeur de la voiture au moment du vol. En général, le montant assuré est fixé sur base de la valeur réelle ou de la valeur agréée.

Pour rappel, la valeur réelle est calculée par un expert indépendant qui tient compte de l’âge de l’auto, de son nombre de kilomètres ainsi que de son état. Quant à la valeur agréée, elle est définie d’un commun accord avec l’assureur lors de la signature du contrat et permet de connaître la valeur de l’engin les premières années. Plus le temps passe, plus elle régresse par rapport au prix catalogue.

À vous de comparer le système et les critères utilisés par les organismes avant de faire votre choix afin de profiter des conditions les plus avantageuses.

Le vol d’un véhicule retrouvé plus tard

Deux cas de figure peuvent se rencontrer :

  1. La voiture est identifiée dans un délai imposé par l’assureur, en général entre 20 et 30 jours maximum après le vol : vous devrez la récupérer et la compagnie prendra en charge les dommages subis. Si elle n’est plus capable de rouler, vous recevrez en principe une indemnisation calculée comme en cas de sinistre total. La formule appliquée dépendra de chaque assureur.
  2. La voiture est identifiée une fois le délai expiré : au-delà d’un certain temps sans nouvelle, la voiture sera classée en perte totale et l’organisme vous indemnisera sur base de la valeur pour laquelle vous l’aviez assurée. Si elle est ensuite retrouvée, vous aurez deux possibilités : soit vous la laissez à la compagnie et conservez l’argent pour la perte totale, soit vous la reprenez et la faites réparer. Dans la seconde situation, il est possible que vous deviez rembourser l’assureur de l’indemnisation reçue, déduction faite du montant des éventuels frais de réparation nécessaires pour remettre le véhicule en état.

Le vol des clés

Si une personne mal intentionnée s’est emparée des clés de votre voiture, l’assureur vous remboursera les frais de reprogrammation du véhicule par le garagiste.

Le vol d’un véhicule de location

Les contrats de location comprennent souvent une garantie vol.
© iStock

Imaginons que vous profitez d’une formule de location de voiture pour les particuliers mais que vous vous faites voler le véhicule. Une situation embarrassante qui peut toutefois facilement être réglée car les contrats de private lease fournissent en général plusieurs garanties. Vous aurez ainsi droit à une assurance responsabilité civile, à une protection juridique ainsi qu’à une couverture des dégâts matériels. Celle-ci prend habituellement la forme d’une omnium qui intervient notamment en cas de vol et tentative de vol. Selon la garantie vol choisie, vous pourrez prétendre à une réduction de la franchise dommages.

Soyez cependant vigilant car les entreprises de location imposent souvent des restrictions territoriales et vous tiendront responsable du vol dans certains cas.

Si vous n’avez pas opté pour une protection contre le vol, vous devrez assumer la valeur totale du préjudice au véhicule de location.

Gare aux exclusions et limites de la garantie !

La compagnie d’assurances n’interviendra pas dans tous les cas ou du moins, pas totalement. En général, le vol et la tentative de vol ne seront pas couverts lorsque :

  • les auteurs de l’acte ou complices sont des membres de votre foyer ;
  • ils sont commis par vos préposés (jardinier, femme de ménage, personne chargée de garder vos enfants…) ;
  • ils sont survenus alors que le véhicule était inoccupé, sans surveillance et que vous n’aviez pris aucune mesure de précaution. Il sera considéré que vous avez fait preuve de négligence si vous n’aviez pas verrouillé vos portières ou coffres, pas fermé vos vitres, capote et/ou toit ouvrant, pas installé ou branché un système antivol reconnu par l’assureur ou laissé vos clés dans ou sur le véhicule. À moins que votre voiture se trouvait dans un garage protégé et que le cambrioleur ait pénétré à l’intérieur par effraction.

Un conseil ? Au moment de la signature de votre contrat d’assurance, lisez la liste des exclusions de garantie afin d’éviter toute future mauvaise surprise !

Les extensions de garantie, pour être mieux protégé

Une garantie vol offre une protection de base. Pour la compléter, vous pouvez opter pour des extensions, c’est-à-dire des garanties complémentaires, moyennant une augmentation de votre prime d’assurance.

Vous pourrez par exemple faire en sorte d’être couvert pour les biens présents dans la voiture lors du vol, comme un ordinateur portable, un GPS ou un sac à main. Soyez cependant conscient que l’indemnisation sera soumise à un plafond. Le plus prudent reste donc de ne pas laisser d’objets à l’intérieur du véhicule, d’autant plus que l’assureur refusera certainement de couvrir ceux de grande valeur.

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi choisir une extension de garantie intervenant dans le cadre d’un vol d’accessoires tels que des enjoliveurs, pneus ou rétroviseurs.

Voiture sans pneus
Certains packs comprennent des extensions à l’assurance de base telles qu’une couverture des pneus d’hiver lors d’un vol de véhicule ou d’une perte totale. © iStock

Sans oublier celle consacrée à l’assistance. Elle présente un intérêt non négligeable puisqu’elle vous permettra de bénéficier d’un véhicule de remplacement pendant 30 jours après le sinistre et de faire remorquer vers le garage de votre choix votre véhicule retrouvé mais plus en état de rouler. De même, si quelqu’un vous vole vos clés, vous aurez droit à l’intervention d’un dépanneur.

Cela est valable quand le vol ou la tentative de vol survient en Belgique mais pas de panique, l’assistance prévoit aussi normalement un volet pour l’étranger. Vous pourrez alors prétendre à une prise en charge de votre transport afin de rentrer chez vous ou de continuer votre voyage. Dans le cas où votre véhicule est identifié et encore fonctionnel, il y aura deux possibilités : soit l’assureur le ramènera jusqu’à votre domicile, soit il vous paiera un billet de train ou d’avion pour que vous puissiez aller le récupérer.

Vos obligations en cas de sinistre

C’est un fait, votre voiture a été volée. Comment réagir ?

1. Déposer plainte auprès de la police

Déclaration du vol auprès de la police
© iStock

Dès que vous constatez le vol de votre véhicule, vous devez vous adresser à la police. Utilisez pour cela le numéro de votre zone de police locale ou composez les numéros d’urgence 101 ou 112. Le but est d’avertir des faits les forces de l’ordre et de déposer plainte. Elles pourront ainsi établir le signalement de votre voiture sur base des éléments que vous leur aurez transmis (couleur, marque, modèle, immatriculation) et tout mettre en œuvre pour la retrouver. N’hésitez pas à vérifier par la même occasion si elle n’a pas été embarquée par la fourrière pour stationnement gênant.

Lors d’un vol survenu à l’étranger, vous devez aussi entreprendre ce type de démarche et déposer plainte auprès des autorités judiciaires belges dès votre retour en Belgique.

À l’issue de la rédaction du procès-verbal, la police vous fournira une preuve de votre déclaration.

2. Déclarer le vol à votre assureur

Le document transmis par la police est à converser précieusement. Si vous êtes assuré contre le vol, vous devez l’envoyer directement à votre assureur ou à l’entreprise de location. Vous ne disposez généralement que de 24 heures après la découverte du sinistre pour l’informer de manière précise des circonstances. Vous ne jouissez pas d’une garantie vol ? Vous devez tout de même contacter rapidement votre assureur ou la société de leasing. Cela est nécessaire pour éviter tout problème dans le cas où quelqu’un cause un accident avec votre voiture volée.

Avant d’intervenir, la compagnie vous réclamera en général vos clés de voiture, votre clé de réserve ainsi que les documents de bord tels que le certificat d’immatriculation et le certificat de conformité. S’ils ont aussi été dérobés, vous devrez lui remettre une attestation de déclaration de vol pour tous ces biens. Cela arrive notamment lors de home-jacking ou de car-jacking.

Attention : il est primordial que vous respectiez les démarches à effectuer à la suite d’un vol ou d’une tentative de vol. Si vous décidez de vous en passer, votre assureur pourra diminuer ou supprimer les indemnités ainsi que les éventuelles interventions dues. Vous avez déjà reçu certains montants ? Il sera en droit de réclamer leur remboursement dès lors qu’il s’aperçoit du non-respect de vos obligations.

La règle ? Toujours transmettre sans délai à la compagnie tous les documents et renseignements utiles à la bonne gestion du dossier. Par exemple, des preuves de l’éventuelle effraction et des photos des dégâts. En rassemblant dès le départ toutes les pièces justificatives du dommage, vous obtiendrez en principe sans problème son accord pour procéder aux réparations et recevoir l’indemnité.

La garantie vol ? Pas gratuite !

Si votre garantie vol s’applique, vous devrez tout de même payer une partie des frais de réparation. Il s’agit de la franchise. Son montant est soit fixe, soit ajusté selon la valeur assurée du véhicule. Dans ce second cas, il prend alors la forme d’un pourcentage.

Attention : le montant de la franchise varie en fonction des assureurs, c’est pourquoi il est primordial de comparer les différents contrats d’assurance auto. Faites pareil pour les plafonds d’indemnisation qui, eux aussi, sont déterminés à l’avance par la compagnie.

Bien sûr, votre assurance ne couvrira pas les dommages gratuitement. En échange des services octroyés dans le cadre de la garantie vol, vous devrez payer une prime dont le coût augmente avec la valeur du véhicule et éventuellement sa marque. En effet, si votre voiture est un modèle prisé par les voleurs, vous devrez supporter un montant plus élevé puisque le risque pris par l’assureur sera plus important.

Quid en cas d’accident avec votre voiture volée ?

Connaissez-vous le Fonds Commun de Garantie Belge (FCGB) ? C’est une association qui assume des missions particulières dans le cadre de la loi relative à l’assurance automobile obligatoire et de la loi relative à l’indemnisation des victimes d’accidents.

Concrètement, il est possible que l’organisme soit sollicité en cas de vol de votre voiture. Cela peut par exemple arriver lorsque l’auteur de l’acte provoque un accident au volant de votre véhicule. En effet, le Fonds se chargera alors de la prise en charge des tiers lésés et de leurs dommages mais il ne sera par contre pas tenu de couvrir votre véhicule. C’est votre garantie vol qui interviendra pour vous. Si vous n’en avez pas, n’oubliez pas que vous devez tout de même informer rapidement votre assureur de la situation. Cela vous évitera un recours de la part du FCGB.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.