Comment raccorder un logement neuf au réseau électrique ?

C'est votre gestionnaire de réseau de distribution qui se charge de votre raccordement électrique. © Pixabay

Vous venez de faire construire une maison ? Dans ce cas, vous cherchez certainement à la faire raccorder au réseau électrique. Sachez toutefois que si vous pouvez confier le placement de votre installation à un électricien, il n’en va pas de même pour effectuer la manœuvre de raccordement. La suite vous en dit plus !

Relier votre logement au réseau électrique local ? C’est facile si vous connaissez au préalable les procédures à respecter. Par ailleurs, les démarches administratives s’ajoutant aux interventions techniques, montrez-vous prévoyant en introduisant le plus tôt possible votre demande de raccordement. Il serait en effet dommage de devoir retarder votre emménagement à cause des délais.

Le raccordement

Une fois votre logement construit, procéder au raccordement est une étape essentielle si vous désirez consommer de l’électricité. Cette manœuvre consiste à connecter le réseau domestique du bâtiment au réseau local de distribution géré par votre GRD. La première chose à faire est donc de vous renseigner sur l’organisme actif dans votre commune.

L’emplacement de votre habitation a également un impact sur les manœuvres nécessaires au raccordement. En effet, si elle est située dans une zone couverte par le réseau de distribution d’électricité, elle peut en principe être directement raccordable.

Par contre, si elle se trouve dans un endroit isolé, il est possible que votre GRD doive procéder à une extension du réseau. C’est de toute façon avec lui que vous traiterez des possibilités qui peuvent être mises en place s’il s’avérait que les futurs travaux s’annoncent compliqués. La réalisation d’un prolongement du réseau sera à votre charge sauf si, selon la CWaPE, l’extension « concerne une/plusieurs habitation(s) construite(s) le long de la voirie en zone d’habitat, d’habitat à caractère rural ou d’extension d’habitat, et hors lotissement ou assimilé ».

Par ailleurs, au sein de votre logement, l’intervention de raccordement par le GRD se limitera à la pose du compteur et aux branchements. C’est vous qui êtes propriétaire du reste de l’installation. Cela signifie que vous êtes responsable du tableau électrique, du disjoncteur, du différentiel, des circuits… Vous devez dès lors vous-même procéder au placement des aménagements électriques ou faire appel à un professionnel.

Les étapes du raccordement au réseau électrique

Huit étapes composent votre raccordement au réseau de distribution de l’électricité :

  1. Introduire votre demande auprès de votre GRD ;
  2. Recevoir un devis de la part du GRD ;
  3. Conclure un accord sur l’offre de prix ;
  4. Réaliser les travaux préparatoires ;
  5. Effectuer les démarches administratives ;
  6. Planification du raccordement ;
  7. Réalisation du raccordement ;
  8. Mise en service de l’installation.

Introduire votre demande

D’abord, vous devez contacter votre GRD afin d’émettre une demande de raccordement. Pour cela, un formulaire intitulé « demande d’offre de prix pour un nouveau raccordement individuel » est en principe mis à votre disposition sur le site internet de votre GRD.

Outre vos coordonnées, vous devez également fournir les documents suivants :

  • Plan cadastral localisant la parcelle géographiquement par rapport aux parcelles voisines ;
  • Plan d’implantation du bâtiment sur la parcelle ;
  • Plan indiquant la localisation désirée du compteur ou du local de comptage dans le bâtiment (à valider par le GRD) ;
  • Photos illustrant la configuration du terrain et la situation du réseau électrique présent aux alentours ou sur le terrain du bâtiment ;
  • Copie du permis collectif d’urbanisme si votre projet fait partie d’un lotissement, Habitat Groupé ou assimilé.

Une fois le formulaire dûment complété et renvoyé, votre GRD établit une offre de prix en fonction des travaux nécessaires. Ce n’est que lorsque vous avez approuvé cette offre que le processus de raccordement peut démarrer.

Dans certaines situations, votre GRD peut effectuer une étude d’orientation. Vous devez alors en émettre le désir avant d’introduire la demande de raccordement en tant que telle. Cette étude est en autres conseillée si vous souhaitez une puissance élevée (égale ou supérieure à 56 kVA).

Elle n’est toutefois pas obligatoire mais vous sera utile pour connaître la faisabilité du projet et les détails techniques des travaux de raccordement. Elle peut également servir à déterminer les coûts pour chaque type de travail demandé. Si vous décidez de la faire réaliser, la prestation vous sera facturée au tarif régulé. Une fois l’étude terminée, vous pouvez introduire une demande officielle d’offre de prix.

Par ailleurs, dans les cas de puissance élevée ou d’absence de réseau de distribution, le GRD devra entreprendre une étude de détail dont les frais seront également à votre charge.

Choisir la puissance de raccordement

Qu’est-ce que la puissance de raccordement ? Elle correspond en fait à la puissance maximale que votre installation peut soutirer. Attention, la puissance de raccordement peut être différente de la « puissance demandée » qui, elle, équivaut à la puissance que votre fournisseur vous fournit.

Pour que votre installation soit opérationnelle, il faut donc que la « puissance demandée » soit compatible avec la puissance de raccordement souhaitée. Cette dernière information devra impérativement être indiquée dans le formulaire de demande de raccordement.

Si vous ignorez quelle puissance électrique demander, faites-vous conseiller par votre électricien.

Les travaux de raccordement peuvent dépendre du niveau de tension demandé :

Le raccordement basse tension

  • La consommation désirée est d’une puissance inférieure ou égale à 10 kVA : cette puissance correspond à un raccordement standard à partir d’un compteur monophasé, souvent à 220 V et d’une intensité de 40 A. Ce choix n’engendrera aucun coût supplémentaire et votre GRD devra donner suite à votre demande de raccordement dans les 10 jours ouvrables.
  • La consommation souhaitée est d’une puissance supérieure à 10 kVA : un raccordement triphasé est parfois nécessaire lorsque la puissance des appareils utilisés est importante mais il coûte généralement plus cher qu’un monophasé. Un supplément vous sera réclamé selon la puissance demandée.

Le raccordement haute tension (puissance supérieure à 56 kVA)

Dans le cas de puissance élevée, n’oubliez pas que vous avez la possibilité de demander une étude d’orientation mais aussi que votre raccordement fera l’objet d’une étude de détail.

La planification et réalisation du raccordement

Dès que le devis vous a été transmis et que vous l’avez accepté, votre GRD vérifie que vous avez accompli les différentes démarches indispensables à la bonne réalisation du raccordement. Elles comprennent les procédures techniques, c’est-à-dire la réalisation des travaux préparatoires (suivant les indications fournies par votre GRD) et les procédures administratives, comprenant l’attestation de conformité électrique. Ce n’est que lorsque vous les avez toutes effectuées que vous pouvez contacter votre GRD pour fixer un rendez-vous afin de procéder à la réalisation de votre raccordement.

Attention, certains GRD exigent que vous ayez payé le devis avant de commencer toute planification du travail.

Dans le cadre d’un raccordement standard, le délai de réalisation est le suivant : il ne peut dépasser 30 jours calendrier à partir du moment où les permis et autorisations requis ont été accordés. Le raccordement peut toutefois être reporté si vous avez demandé qu’il soit réalisé plus tard.

La mise en service

Lorsque le raccordement a été effectué, arrive la mise en service du compteur. Elle ne sera cependant effective que sous deux conditions :

  1. Vous devez avoir souscrit un contrat de fourniture d’électricité auprès d’un fournisseur d’énergie ;
  2. Vous avez avoir fait contrôler votre installation électrique par un organisme agréé. Lors de sa visite, celui-ci vous remet un certificat de conformité que vous devez communiquer à votre GRD.

Dès que ces deux étapes sont en ordre, la mise en service est réalisée environ trois jours ouvrables après votre prise de contact avec votre GRD. L’entreprise vous communiquera un délai précis, celui-ci variant d’un gestionnaire à l’autre.

Opter pour le bon compteur d’électricité

Le raccordement électrique nécessite un compteur pour être complet. C’est donc l’occasion de réfléchir à l’installation qui vous convient.

Chaque type de compteur électrique (simple, bi-horaire, exclusif nuit) comporte des avantages et des inconvénients. Pour vous aider à faire le bon choix, prenez en compte vos habitudes de consommation : utilisez-vous davantage l’électricité le jour ou faites-vous surtout fonctionner vos appareils la nuit et le week-end ?

Pour réaliser des économies, votre consommation n’est pas le seul critère à prendre en considération. En effet, comparer le prix du kWh de l’électricité est également primordial pour diminuer votre facture. Intéressez-vous aux tarifs des fournisseurs pour connaître l’offre la plus rentable !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.