Les principaux producteurs d’électricité en Belgique

En Belgique, la quote-part de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité représente environ 50 %. © iStock

De l’énergie, vous en consommez au quotidien. Mais quelles sont les entreprises qui la produisent ? Et de quel type est-elle : renouvelable, nucléaire ou fossile ? Analysons la situation du marché belge afin de déterminer également comment notre pays est approvisionné en électricité et en gaz.

Peu de fournisseurs sont également producteurs de l’énergie qu’ils revendent aux consommateurs. Notre pays n’a alors pas d’autre choix que de faire venir de l’énergie de l’étranger.

La Belgique, grande importatrice d’énergie

Si quelques producteurs d’énergie sont présents en Belgique, ils n’empêchent pas notre pays d’être en grande partie dépendant de l’importation. Il le serait ainsi à plus de 95 % concernant les énergies primaires, c’est-à-dire celles disponibles dans l’environnement comme le pétrole et le gaz naturel. D’ailleurs, ce dernier est principalement originaire de la Norvège, des Pays-Bas, du Qatar et dans une moindre mesure, de la Russie. Quant à l’électricité, elle provient en partie des pays limitrophes tels que la France et l’Allemagne.

D’où vient le gaz naturel ?

L’origine du gaz naturel est organique. Ce combustible est issu de gisements souterrains présents généralement sur les mêmes sites que le pétrole. Aucune zone de production n’étant disponible en Belgique, il est transporté depuis les pays producteurs jusqu’à nos frontières par gazoducs et navires méthaniers.

  • Les gazoducs : ces canalisations, qui permettent d’acheminer le gaz naturel, peuvent être terrestres ou sous-marines. Les premières relient la Belgique aux Pays-Bas, à la Russie et à la France. Quant aux secondes, elles concernent le transport d’une partie du gaz norvégien et celui importé depuis le Royaume-Uni.
  • Les méthaniers : ce sont de grands navires qui transportent dans leurs citernes du gaz naturel liquéfié (GNL). Ce gaz liquide, maintenu à une température d’environ – 162 ° C, occupe 600 fois moins d’espace que lorsqu’il est à l’état gazeux. Pouvoir acheminer une quantité importante d’énergie dans un faible volume est le grand avantage du transport maritime. Aujourd’hui, le GNL représente plus d’un quart du commerce total du gaz naturel.

D’où vient l’électricité ?

Sachez tout d’abord que l’électricité est une énergie secondaire. Cela veut dire qu’elle est toujours obtenue par transformation d’une énergie primaire (qui pour rappel équivaut à celle disponible dans l’environnement).

1. La production à partir de l’énergie primaire importée :

  • Dans des centrales nucléaires : nos réacteurs nucléaires représentent environ 40 % de l’électricité produite en Belgique et sont au nombre de 7.
  • Dans des centrales thermiques : ces centrales électriques, qui produisent de l’énergie à partir d’une source de chaleur, consomment du charbon, du fioul ou du gaz naturel.

2. La production à partir de l’énergie primaire disponible en Belgique :

Sur notre territoire, des centrales ne produisent de l’électricité qu’à partir de produits de récupération (déchets) et des énergies renouvelables. Il s’agit par exemple pour ces dernières de l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, de la biomasse ainsi que du biogaz.

Selon l’APERe, depuis 2005, la production d’électricité renouvelable en Belgique a augmenté chaque année en moyenne de 1 TWh. Alors qu’elle s’élevait à 2,1 TWh en 2005, elle a atteint 13,4 TWh en 2015. Un bon point lorsqu’on sait que l’objectif européen consiste à produire d’ici 2020 21 % de la consommation belge d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables.

Les producteurs d’électricité en Belgique

1. Engie Electrabel, un parc de production significatif

Historiquement, Engie Electrabel est le leader du marché belge. La société est une filiale de l’énergéticien français Engie et est aujourd’hui considérée comme étant le premier producteur et fournisseur d’électricité du pays. Elle dispose d’un parc de production qui regroupe plusieurs technologies et installations :

  • celles utilisant des sources d’énergie renouvelables ;
  • des centrales électriques utilisant des combustibles fossiles comme le gaz naturel et le charbon ;
  • des centrales de pompage-turbinage ;
  • des centrales nucléaires.

Cette large gamme de moyens de production permet de garantir une certaine sécurité d’approvisionnement. L’ensemble du parc a une capacité de 9 077 MW, dont 523 MW d’électricité renouvelable.

2. EDF Luminus, second au classement

EDF Luminus, filiale du groupe français EDF, est le deuxième plus grand producteur et fournisseur d’énergie en Belgique. Il dispose d’une capacité de production d’électricité de 1 998 MW, ce qui correspond à environ 10 % de la capacité de production totale du pays. L’entreprise possède pour cela des centrales électriques au gaz, des parcs éoliens et des centrales hydrauliques, situés en Wallonie et en Flandre. Elle a également investi dans des installations nucléaires. Tout comme Electrabel, Luminus est donc capable de garantir l’approvisionnement en électricité de plusieurs manières.

3. Eneco, une production 100 % verte

Eneco est une société néerlandaise active en Belgique qui s’est fixé comme objectif de produire et de fournir de l’électricité en utilisant des sources renouvelables. Dans cette optique, elle se concentre uniquement sur l’énergie solaire, l’énergie éolienne et la biomasse. Par ailleurs, Eneco Belgique a également fait le choix de soutenir des projets belges qui produisent de l’énergie durable.

Aujourd’hui, l’entreprise possède sur notre territoire 85 éoliennes et plus de 126 000 panneaux solaires. Elle produit donc déjà 50 % de son électricité en Belgique et souhaite arriver à 100 %.

4. Lampiris, des achats d’électricité verte

Lampiris, racheté en 2016 par le groupe pétrolier Total, n’a pas décidé de se concentrer sur la production d’énergie et privilégie plutôt ses activités de fournisseur. Cependant, il est à remarquer que depuis 2011, l’entreprise est propriétaire d’une éolienne à Couvin, dans la province de Namur. Elle exploite également la centrale hydroélectrique du barrage de la Plate Taille et veille à acheter de l’électricité verte auprès de petits producteurs locaux. À voir si elle poursuit dans cette voie.

5. Ecopower, Energie 2030 et Wase Wind

Ecopower, Energie 2030 et Wase Wind sont tous les trois de petits fournisseurs mais ils ont le mérite de produire de l’électricité renouvelable en Belgique. Celle-ci est majoritairement issue de l’éolien et du solaire.

La sécurité d’approvisionnement en jeu

Ne disposant pas d’importantes sources énergétiques nationales, la Belgique est très dépendante de l’approvisionnement extérieur. Et lorsque cette dépendance énergétique est évoquée, la sécurité des approvisionnements suit généralement.

Actuellement, réduire de façon importante cette dépendance n’est pas faisable. Pourtant, assurer un approvisionnement stable est primordial pour notre économie et notre confort. La solution se trouve alors ailleurs pour améliorer cette situation.

Mais quelle est-elle ? Selon le SPF Économie, il faut mieux gérer cette dépendance en diversifiant les sources d’énergie (fossiles, renouvelables…), les pays fournisseurs et les routes d’approvisionnement. Par ailleurs, l’état des réserves des sources d’énergie et la situation géopolitique internationale sont également des facteurs à prendre en considération.

Par rapport à leur forte importation d’énergie, les pays européens ont établi trois piliers importants de leur politique énergétique et la sécurité des approvisionnements en fait partie :

  • La fiabilité, du point de vue de la sécurité et de la continuité de l’approvisionnement ;
  • La durabilité, relative à la performance environnementale ;
  • La compétitivité, concernant les fournitures de services pour les ménages et les entreprises.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 thoughts on “Les principaux producteurs d’électricité en Belgique

  1. BION dit :

    Engie affirme sur son site n’employer que de l’énergie 100 pour cent verte et d’après votre article ce n’est pas le cas ,je ne peux comprendre que l’on puisse mentir aussi ouvertement sur un site public

  2. alexandre dit :

    La Belgique n’a aucune source d’énergie sauf le renouvelable mais qui demande des back ups de puissance équivalente utilisant comme énergie le gaz et le charbon principalement.

    Si il faut trouver de nouvelles sources d’énergie pourquoi le gouvernement belge ne subsidie t il pas la mise au point finale des réacteurs à sels fondus de Thorium.
    Ces réacteurs ont fonctionné sans problème pendant des milliers d’heures, fonctionnent à la pression atmosphérique, peuvent recycler une grande partie des déchets de nos centrales atomiques actuelles, peuvent demarrer ou s’arrêter très rapidement et ont une production modulable, produisent très peu de déchets de durée de vie courte et enfin le thorium se retrouve dans de très nombreux pays. La Chine et l’Inde sont en phase finale de mise en exploitation. Pourquoi pas nous? Nous avons le centre de Mol qui pourrait être le fer de lance de notre nouvelle ère énergétique. Le coût estimé de production avec ce type de réacteur est de moitié moindre par rapport au prix du KWh nucléaire.

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.