Comment empêcher votre voisin d’utiliser votre Wi-Fi ?

N'attendez pas que votre Wi-Fi soit piraté pour bloquer l'accès à votre pc et sécuriser votre connexion ! © iStock

Pour économiser le prix d’un abonnement internet, certaines personnes piratent les connexions Wi-Fi disponibles autour d’elles. Peut-être que la vôtre fut une de leurs cibles, ou le sera, malgré la présence ou non d’un mot de passe. Mais heureusement, repérer ce genre de manipulation et s’en protéger est possible !

La sécurité informatique est un vaste sujet. Outre les virus et les programmes malveillants à éviter, vous devez surveiller votre connexion internet. En effet, elle peut intéresser soit un voisin à court d’argent, soit quelqu’un de mal intentionné souhaitant effectuer des activités illégales sur votre dos. Si ces perspectives ne sont pas très réjouissantes, rassurez-vous : vous pouvez très vite déceler la présence des intrus et les empêcher d’accéder à votre réseau en adoptant les bons réflexes.

Vol de connexion : les signes qui ne trompent pas

Vous pensez qu’un inconnu utilise votre connexion Wi-Fi ? Certains éléments pourront confirmer votre hypothèse :

  • la lenteur de votre connexion : vous constaterez une vitesse réduite par rapport à d’habitude et éventuellement des déconnexions intermittentes. Ces problèmes peuvent s’expliquer par le fait qu’un utilisateur du réseau télécharge et utilise donc une partie importante de la bande passante.
  • la fonction WLAN clignote : si la lumière de votre routeur destinée au Wi-Fi clignote alors que vous avez éteint tous vos appareils (smartphones y compris), il n’y a pas de doute : quelqu’un est en train de naviguer sur votre réseau.

Par ailleurs, pour voir qui est connecté sur votre Wi-Fi, vous pouvez consulter l’interface de configuration du routeur. Celle-ci vous indiquera tous les appareils connectés actuellement à votre réseau avec leur nom et adresse IP. Toutefois, cette méthode nécessite quelques manipulations. N’hésitez donc pas à vous aider d’un des nombreux tutoriels disponibles sur internet. Si vous préférez, vous pouvez installer sur votre ordinateur un logiciel capable de fournir de telles informations et ce, même si le propriétaire de la machine a bloqué le ping en paramétrant le firewall.

3 astuces pour sécuriser votre réseau Wi-Fi

Ça y est, vous avez repéré un intrus ? Ou désirez prendre vos précautions pour éviter qu’il n’y en ait un ? Il est alors temps d’améliorer la sécurité de votre réseau et de vous protéger ! Voici comment :

  1. Changez votre mot de passe : ne gardez jamais le mot de passe standard fourni par le fabricant de la box. Changez-le tout en combinant des lettres minuscules et majuscules, des chiffres et des symboles.
  2. Configurez votre routeur : en faisant du filtrage par adresse MAC, vous ferez en sorte que seuls les périphériques souhaités soient autorisés à se connecter au modem. Cela aura pour effet de rendre la tâche plus compliquée aux pirates. Cependant, ce système est mis à mal par la technique du « MAC spoofing » qui permet d’usurper une adresse MAC et d’ainsi se faire passer pour une autre machine.
  3. Renommez votre réseau : le nom de la box (SSID) permet de l’identifier lorsque vous connectez un équipement au Wi-Fi. Vous pouvez le personnaliser dans l’interface de configuration de votre box mais cette mesure ne suffira pas à elle seule pour sécuriser votre réseau. Pensez surtout à décocher la case « Autoriser la diffusion du nom de réseau » afin que votre connexion ne puisse pas être détectée par une autre personne. Pour la trouver, il faudra saisir manuellement le nom donné.

Attention : même si votre réseau est déjà protégé par un mot de passe, cela ne suffit généralement pas. En effet, le pirate peut tout à fait découvrir votre code si ce dernier se résume à votre date de naissance, à votre prénom ou est mal sécurisé. Le voleur peut alors l’intercepter facilement, surtout s’il dispose d’un logiciel capable d’exploiter les failles des modes de cryptage des informations. Par conséquent, il est important que vous complexifiez votre mot de passe et en choisissiez un d’une certaine longueur !

En outre, ne pensez pas qu’un seul programme suffira à sécuriser totalement votre connexion. Au contraire, il vaut mieux être vigilant sur tous les points pour repousser un maximum d’attaques.

Wi-Fi piraté : quels sont les risques ?

Tout dépend du niveau du hacker et de ses ressources. Alors que certains parviendront uniquement à trouver votre mot de passe, d’autres feront usage de leur talent pour s’immiscer discrètement dans votre réseau.

S’il s’agit de votre voisin ou du geek de l’immeuble et qu’il se contente de s’infiltrer de temps en temps dans votre réseau pour surfer, il n’y a pas de danger majeur. Vous subirez simplement un ralentissement de votre connexion. Par contre, son intrusion peut devenir gênante s’il accède à vos e-mails ainsi qu’à vos informations privées et décide par exemple de les détruire.

Mais cela n’est rien par rapport aux dégâts que pourrait occasionner un connaisseur. En naviguant avec votre connexion, un professionnel pourra commettre toute sorte de fraude et la situation deviendra alors bien plus grave. En effet, les crimes informatiques vous seront attribués et vous devrez défendre votre intégrité. Il est donc important de ne pas attendre de vous retrouver dans une telle situation pour vous protéger ! Pour cela, il n’y a pas de secret : il faut identifier et bloquer toutes les machines non autorisées.

Malheureusement, si malgré ces précautions un cybercriminel parvient à voler votre connexion, il sera difficile de l’identifier. Ses moyens importants et son expérience lui permettront la plupart du temps de rester anonyme.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.