Faut-il choisir une offre d’énergie à prix fixe ou à prix variable ?

Les prix variables sont-ils plus intéressants que les prix fixes ? Cela dépend de l'évolution du marché. Source : Mega

De nouveaux fournisseurs d’électricité et/ou de gaz sont apparus grâce à la libéralisation du marché belge, entraînant une multiplication des offres. Parmi leurs caractéristiques, il y a le type de prix qu’elles proposent : soit fixes, soit variables. Découvrez quelle est l’option tarifaire qui vous convient !

En tant que consommateur, vous souhaitez réaliser des économies. Pour ce faire, vous pouvez choisir entre des offres à prix fixes ou à prix indexés. Vous n’avez jamais réellement cerné la différence entre ces options ? Ce n’est pas grave. Dans ce guide, nous vous livrons les informations nécessaires pour y parvenir.

Pour commencer, savez-vous ce qu’est une option tarifaire ? Les prix ne cessent de varier et ces modifications ne facilitent guère la lecture des factures d’énergie. Vous serez sans doute d’accord avec nous. Entre les augmentations du prix de l’électricité et du gaz ainsi que les nombreux coûts facturés, il faut parfois s’armer de patience pour s’y retrouver.

Que vous réclame alors réellement votre fournisseur d’énergie ? En fait, il se charge de fixer le « prix énergie ». Celui-ci comporte le prix du kWh et c’est à ce montant que nous allons nous intéresser.

Identifier votre profil de consommation

Votre profil de consommation est important pour déterminer l’offre la plus adaptée à vos besoins et à vos habitudes énergétiques. Mais êtes-vous capable de l’établir précisément si vous êtes un novice ? Pas vraiment… Pour remédier à cela, nous vous donnons les éléments clés qui permettent de le définir. En tenant compte des critères ci-dessous, vous parviendrez à calculer votre consommation d’électricité et/ou de gaz à l’avance et à maîtriser votre budget dédié à l’énergie.

  • Le nombre de personnes habitant sous le même toit ;
  • Votre rythme de vie et le temps que vous passez à votre domicile ;
  • La surface du logement ;
  • Le mode de chauffage (électricité ou gaz) ;
  • La période du bail.

Une fois l’estimation de votre consommation réalisée, vous pourrez choisir en conséquence l’option tarifaire faite pour vous. Quoi de mieux que de souscrire un contrat de manière réfléchie ?

La différence entre acompte fixe et prix fixe

Avant de vous décider entre prix fixe et prix variable, sachez que l’acompte est une toute autre donnée. Son montant est toujours fixe et est établi entre deux relevés de compteur annuels. L’acompte permet ainsi d’échelonner la valeur estimée de votre consommation annuelle sur les douze mois de l’année. Cette estimation est déterminée à partir de vos consommations des années antérieures et de l’indexation des tarifs de l’énergie, du transport et de la distribution.

Quant aux prix fixes, ils sont eux disponibles dans certaines offres proposées par des fournisseurs d’énergie. Les coûts du kWh du gaz et de l’électricité sont dans ce cas fixés durant une période précisée dans votre contrat.

Le composant du prix qui reste fixe

Au risque d’en décevoir certains, nous devons vous informer que l’ensemble des coûts de votre facture n’est pas soumis aux formules fixes.

Pour bien comprendre, il est important que vous reteniez que le prix de l’électricité que vous payez est calculé à partir de plusieurs éléments : le prix de l’énergie, les coûts liés au réseau de distribution et transport, les taxes et la contribution à l’électricité verte. Concernant le gaz naturel, c’est facile, le prix est déterminé sur base des mêmes paramètres, excepté la contribution à l’électricité verte.

Vous nous suivez toujours ?

Nous l’espérons car une fois que vous avez saisi cela, la suite devrait être limpide. En effet, c’est uniquement le composant « prix de l’énergie » qui peut faire l’objet d’une offre fixe. Les autres données telles que les tarifs de réseau et les surcharges pourront toujours continuer à évoluer durant votre contrat. Qu’importe l’option choisie.

Cela veut dire que dans le cadre d’une offre à prix variable, le coût de l’énergie est établi selon un calcul prenant en compte des paramètres d’indexation. Ces derniers sont entre autres fixés en fonction des prix des combustibles. Au terme de la période de facturation, votre fournisseur évalue la partie énergie à partir de ces paramètres sur le laps de temps écoulé. En cas d’offre à prix fixe, cette opération n’est pas d’actualité.

Les avantages et inconvénients des offres fixes et variables

Chaque formule comporte des avantages et des inconvénients. Avec des prix fixes, impossible de profiter d’une éventuelle baisse des prix de l’énergie. De plus, vous payez plus cher lors de la souscription du contrat. Par contre, vous êtes protégé des hausses de coût. Quant aux prix variables, c’est exactement l’inverse. Alors comment choisir ? Pour répondre à cette question, nous avons mené l’enquête pour vous.

Les prix variables

Dans cette configuration, les trois postes de prix de votre facture sont indexés durant votre contrat : le prix énergie, les tarifs de réseau et les surcharges. Les coûts variables sont actualisés chaque trimestre en fonction de la moyenne des prix du marché belge. Ils évoluent donc dans le temps, en augmentant ou en baissant, tout en étant conformes aux nouveaux paramètres décidés par le gouvernement.

Les prix fixes

Avec une offre à prix fixe, vous bénéficiez d’énergie à un même montant durant toute la période de votre contrat. Le « prix énergie » est déterminé lorsque vous signez votre contrat ou au moment de la reconduction de celui-ci pour une nouvelle période. Vous êtes ainsi à l’abri des fluctuations des prix. Mais attention, si le coût du kWh est fixe, cela ne signifie pas pour autant que votre facture ne pourra pas augmenter. En effet, si vous consommez davantage, vous payerez davantage également l’année d’après sur base du relevé de votre compteur.

Avec ce système, plus la durée de votre contrat est longue, plus longtemps vous serez obligé de vous fournir l’énergie au même prix. Les autres postes, c’est-à-dire les tarifs de réseau et les surcharges, continueront à évoluer en cours de contrat après avoir été approuvés par les autorités et/ou la CREG, la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz.

Comment départager ces deux formules tarifaires ?

Les offres à prix fixes ne sont pas toujours les plus intéressantes. Elles proposent en effet une redevance et un prix du kWh plus élevés. Si vous avez une vision à court terme, privilégiez plutôt les offres à prix variables. Elles seront dans ce cas plus économiques. Si vous souhaitez que votre énergie vous soit facturée au prix du marché, choisissez aussi un contrat variable de courte durée.

Par contre, les offres fixes vous conviennent mieux si vous désirez sécuriser votre budget sur le long terme. Pour faire une bonne affaire, signez un contrat fixe avant une hausse annoncée des tarifs de l’électricité et du gaz. Et au contraire, si une baisse des coûts de l’énergie est prévue, les offres à prix variables seront les plus intéressantes. Cela demande un certain sens de l’anticipation et un intérêt pour l’évolution du marché mais c’est comme cela que vous réaliserez des économies.

Pour mieux connaître le marché, sachez que chaque mois, la CREG publie un document intitulé « Aperçu et évolution des prix en Belgique et dans les pays voisins ». L’organisme y indique s’il existe toujours ou non un potentiel d’économie pour le consommateur résidentiel.

Enfin, la règle d’or reste toujours la même pour payer moins : il faut suivre régulièrement les offres du marché. Cette tâche peut sembler ingrate alors pour vous faciliter la vie, utilisez le comparateur des prix du kWh du gaz et de l’électricité. Offres fixes et variables, elles y sont toutes alors n’hésitez pas à y faire un tour !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.