Le mix énergétique en Belgique : les différentes sources d’énergie

Pour assurer son approvisionnement énergétique, la Belgique doit produire de l'énergie à partir de différentes technologies. © Pixabay

Savez-vous quelles sont les sources d’énergie qu’utilise la Belgique pour produire de l’électricité ? Et mieux encore, dans quelles proportions sont-elles chacune exploitées ? C’est à ces questions que nous allons nous intéresser afin que le mix énergétique de notre pays n’ait plus aucun secret pour vous !

Définition du mix énergétique

Pour bien comprendre la définition suivante, il faut savoir au préalable que l’énergie primaire correspond à une énergie brute directement issue de la nature. Par exemple, le charbon, le pétrole, le vent, le soleil…

Aussi appelé bouquet énergétique, le mix énergétique désigne la répartition des différentes sources d’énergie primaire consommées pour produire de l’énergie. Il peut notamment s’agir d’électricité, de carburants et même de chaleur ou de froid pour l’habitat ou l’industrie.

Dans le cas présent, nous allons détailler le mix énergétique de la Belgique. Mais d’une règle générale, sa composition varie pour chaque pays en fonction de ces facteurs :

  • la disponibilité des ressources exploitables au sein de la zone géographique donnée ou la possibilité d’en importer ;
  • l’importance des besoins énergétiques à satisfaire ;
  • les choix politiques découlant de la situation démographique, économique, sociale, environnementale…

À noter que vous trouverez généralement la part des énergies primaires dans la consommation d’un pays exprimée en pourcentages.

De quoi est composé le mix énergétique belge ?

La particularité de la Belgique est d’encore beaucoup compter sur le nucléaire. D’après des statistiques de la FEBEG, 47,5% de l’électricité nette produite en 2014 provenait de cette technologie. En 2015, ce pourcentage est toutefois descendu à 37,5% à cause de l’arrêt de réacteurs dû à des problèmes techniques. Cette année-là, la part de l’énergie thermique a donc été plus importante (38,4%). Le reste de l’électricité produite était issu de la biomasse (9,1%), de l’éolien (8,2%), du solaire (4,6%) et enfin, de l’hydraulique.

Concernant la part du renouvelable dans la production d’électricité, elle augmente progressivement depuis 2010 comme le prouve ce graphique de la FEBEG. Voilà sans doute une preuve que la transition énergétique est en marche !

Détail de l'évolution de la part renouvelable de la production d'électricité en Belgique jusque fin 2015.
Détail de l’évolution de la part renouvelable de la production d’électricité en Belgique jusque fin 2015. © FEBEG

Comme nous vous le disions dans le point précédent, le mix énergétique d’un pays change notamment selon la quantité d’énergie qu’il importe. Et il semblerait que depuis plusieurs années, la Belgique fasse de plus en plus appel à l’étranger pour couvrir la consommation de ses habitants en raison d’une faible production sur son territoire.

Voici les tendances communiquées par la FEBEG concernant la capacité de production en Belgique. Elle est ici indiquée par technologie utilisée.

Évolution de l'ensemble des capacités de production en Belgique jusque fin 2015 par technologie.
Évolution de l’ensemble des capacités de production en Belgique jusque fin 2015 par technologie. © FEBEG

Comment expliquer les différences constatées d’une année à l’autre ? En fait, la capacité de production disponible fluctue selon :

  • les conditions météorologiques : les énergies renouvelables sont par exemple dépendantes du vent, de l’ensoleillement et des précipitations ;
  • les fluctuations des prix sur le marché de gros : afin de pouvoir satisfaire la demande à tout moment, les producteurs doivent se demander s’il est préférable de produire eux-mêmes l’électricité ou de l’acheter.

Attention : faites bien la distinction avec la consommation du client, qui elle, varie selon la température extérieure (vous vous chauffez davantage en hiver) et le moment. Il n’est par exemple pas évident d’estimer à l’avance les besoins en éclairage.

Les sources d’énergie notées sur votre facture

Avez-vous déjà remarqué que sur votre facture d’électricité de décompte et de clôture étaient indiquées les sources d’énergie primaire utilisées pour l’électricité distribuée ? Votre fournisseur est d’ailleurs obligé de faire apparaître cette information sur ces documents !

De cette façon, vous connaissez l’origine de l’électricité que vous consommez. La preuve en image avec ce zoom d’une facture de décompte de Luminus.

Source : facture Luminus
Source : facture Luminus

Intéressant, non ? Si vous désirez être client auprès d’un fournisseur qui investit dans l’énergie verte, vérifiez si c’est le cas ou non de l’entreprise en question en vous aidant des pourcentages indiqués sur votre facture !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.