Comment rédiger votre lettre de résiliation d’abonnement GSM ou internet ?

Une lettre de résiliation doit contenir plusieurs éléments indispensables pour que votre demande soit prise en considération. © Pixabay

Depuis 2012, la « Loi Télécom » régit la résiliation des forfaits souscrits auprès d’opérateurs télécoms en Belgique. Sont concernés aussi bien les abonnements GSM que les abonnements à internet ou à toute offre triple play voire quadruple play. Voici comment rédiger la lettre qui vous libérera de votre contrat !

Quand envoyer votre lettre de résiliation ?

Rappelons les principes fondamentaux qu’il faudra respecter pour résilier votre contrat avec votre opérateur internet ou GSM. D’abord, et c’est très important, il faudra que celui-ci soit actif depuis plus de six mois ! Une fois ce délai passé, vous pourrez rompre votre contrat quand bon vous semble et sans frais, en envoyant simplement une lettre de résiliation (ou un e-mail) à votre opérateur.

Ensuite, il faudra vous assurer de ne pas tomber dans l’un des cas particuliers contraignants pour la résiliation. Deux d’entre eux vous empêchent tout simplement de résilier votre contrat avant la date prévue dans ce dernier. Ce guide ne vous est donc pas destiné si :

  • Vous êtes abonné auprès du même opérateur pour 5 abonnements ou plus, c’est le cas en général pour des indépendants ou des PME.
  • Vous avez signé un contrat qui vous offre un avantage (tarifaire ou autre) qui fait office d’engagement sur une longue durée. Ce point est toujours spécifié dans votre contrat, n’hésitez pas à le relire !

Un dernier cas particulier existe encore, mais celui-ci ne vous interdit pas de rompre votre contrat GSM ou internet. Il s’agit des abonnements qui offrent ce que l’on appelle une vente couplée, autrement dit au sein desquels votre opérateur ajoute un produit gratuit ou moins cher (smartphone, modem, box…). Ces produits sont amortis par vos factures en maximum deux ans. Si vous décidez de résilier votre abonnement, vous devrez rembourser les sommes restantes.

Maintenant que vous avez revu les quelques conditions de rupture, vous pouvez vous lancer dans la rédaction de votre lettre de résiliation. Celle-ci n’est pas très longue et ne demande pas beaucoup d’informations.

Rédiger votre lettre de résiliation

1ère étape de la lettre de résiliation : les informations de contact

La première étape est de donner toutes vos informations de contact. Cela permet à votre opérateur de bien recevoir le courrier et de pouvoir répondre facilement à votre demande. En haut à gauche du document, renseignez donc votre nom, prénom et votre adresse complète comme dans tout courrier manuscrit. Nous vous conseillons d’ajouter un numéro de téléphone et éventuellement une adresse mail pour faciliter la prise de contact. Vous pouvez également joindre votre numéro de client (indiqué sur votre contrat et sur vos factures) à cet endroit pour faciliter le travail de votre correspondant.

À la ligne suivante (à droite cette fois), indiquez les informations servant à contacter l’opérateur. Il vous faudra donc : le nom de l’entreprise, le service concerné par votre demande et l’adresse complète de l’entreprise. Pour trouver ces informations, vous pouvez vous rendre sur le site de votre opérateur ou consulter les fiches de présentation des opérateurs télécoms sur le site de KillMyBill !

Indiquez la date à laquelle vous rédigez votre lettre de résiliation juste en dessous des informations de contact de l’entreprise.

2ème étape de la lettre de résiliation : la demande

Commencez toujours par établir l’objet de votre demande. Pour ce faire, il suffit de résumer votre demande en une phrase commençant par « Concerne : » ou « Objet : ». Dans le cas qui nous intéresse ici, il faut simplement préciser que votre demande concerne la résiliation d’un contrat. Pensez à indiquer votre numéro de client directement dans cette phrase, cela simplifie le travail du lecteur.

C’est ici que le corps de votre lettre de résiliation commence. Comme dans toute lettre, n’oubliez pas les formules de politesse. Vous n’avez pas envie de faire de votre lecteur un ennemi sous peine de voir votre lettre se retrouver en dessous de la pile.

Exposez ensuite en un paragraphe votre demande de manière claire et précise. Souvenez-vous que vous n’avez pas besoin d’un motif particulier pour résilier votre contrat ! Pour le rompre, vous devez simplement préciser les services que vous souhaitez arrêter, la date à laquelle vous désirez qu’ils s’arrêtent ainsi que votre numéro de client. C’est tout ce que votre opérateur a besoin savoir.

Passez ensuite au second (et dernier) paragraphe de votre lettre. Dans celui-ci, précisez à l’opérateur qu’il peut prendre contact avec vous en cas de problème avec votre demande. Donnez-lui votre numéro de téléphone et votre adresse e-mail par exemple. Précisez également le numéro d’un compte bancaire sur lequel l’entreprise pourra verser les éventuels dédommagements qu’elle vous doit, on ne sait jamais !

3ème étape de la lettre de résiliation : les adieux déchirants avec votre opérateur

Ça y est, c’est la fin, vous pouvez prendre congé de votre opérateur télécom par une formule de politesse classique : « Bien à vous », « Sincères salutations » ou « Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués ». Terminez votre lettre par votre nom et prénom et signez.

Voilà, en moins d’une page et en seulement quelques minutes, vous pouvez vous défaire d’un abonnement de télécommunication qui n’est pas adapté à vos besoins. Alors, pas une minute à perdre ! Comparez les abonnements GSM et internet pour trouver celui qui est le plus adapté à vos besoins !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.