Le compte à terme : comment ça marche ?

Le but du compte à terme ? Bloquer votre argent pour une durée que vous déterminez vous-même. © iStock

Vous désirez épargner et faire fructifier votre argent ? Pensez alors au compte à terme ! Selon les banques, il vous permettra de profiter d’un rendement intéressant mais attention : vous devrez vous passer de la somme investie jusqu’à l’échéance du contrat.

Vous disposez d’une épargne mais ignorez où la transférer pour qu’elle vous rapporte de l’argent ? Parfait ! Voici une formule d’investissement qui devrait vous plaire : le compte à terme.

Qu’est-ce qu’un compte à terme ?

Le compte à terme est un placement financier qui allie sécurité et rendement attrayant. Son principe est le suivant : vous déposez la somme que vous souhaitez pendant une période fixe et vous la récupérez ensuite avec une majoration d’intérêts. L’avantage ? Vous savez précisément quand vous recevrez quel montant.

Au contraire du compte d’épargne, le compte à terme est donc là pour accueillir l’argent dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat. En effet, le but est de le bloquer sur le compte jusqu’à l’échéance déterminée avec votre banque pour qu’il vous rapporte une plus-value.

Bien sûr, votre dépôt est également utile à la banque. Elle ne va pas le laisser dans son coffre mais s’en servir par exemple pour accorder des prêts aux ménages, aux entreprises et aux pouvoirs publics.

Fonctionnement d’un compte à terme

Avec un compte à terme, vous n’avez la possibilité d’effectuer un dépôt qu’une seule fois. Vous ne pouvez donc pas verser une nouvelle somme d’argent en cours de route. Vous désirez effectuer un placement supplémentaire ? Vous devrez alors ouvrir un deuxième compte.

Si le principe est de ne pas toucher au compte, vous pouvez tout de même retirer des fonds plus tôt que prévu. Cela aura toutefois des conséquences puisque vous ne percevrez pas la rémunération prévue et devrez parfois payer des pénalités. Mieux vaut donc attendre le délai convenu pour récupérer vos capitaux.

Notez qu’un compte à terme ne peut jamais présenter un solde négatif.

La durée de vie du compte dépend de vos envies mais est toujours limitée. Elle peut donner lieu à des placements à court terme (de quelques jours à 12 mois inclus) et à des placements à long terme (plus d’1 an). Avec un compte à terme à taux fixe, plus elle est longue, plus vous profiterez d’intérêts élevés. De même, plus vous placez une somme conséquente, plus le taux d’intérêt grimpera.

Horloge et pièces de monnaie sur une balance
Le taux d’intérêt d’un compte à terme dépend notamment de la durée du placement. © iStock

D’ailleurs, concernant votre dépôt, il doit être d’un montant minimal qui, selon les banques, peut être plus ou moins important. Si les conditions proposées sont très compétitives, un plafond peut être déterminé. Vous récupérerez ensuite toute la somme au terme du contrat.

À l’échéance, c’est vous qui décidez de ce qu’il se passe. Vous pouvez par exemple faire verser les intérêts et/ou le capital sur votre compte à vue ou d’épargne ou prolonger la durée du contrat. Dans ce dernier cas, vous avez le droit de laisser les intérêts sur le compte afin de tirer encore plus profit de votre épargne.

Rémunération : quel taux d’intérêt ?

Le compte à terme à taux fixe est la forme la plus répandue de compte à terme. Il a comme caractéristique de garantir un taux d’intérêt identique pendant toute la durée du placement. Vous êtes donc certain qu’il ne baisse pas.

Attention : la rémunération change légèrement d’une banque à une autre ! Pour profiter du taux d’intérêt le plus intéressant, veillez donc à comparer les comptes à terme d’établissements différents.

Par ailleurs, les taux changent tous les jours sur les marchés financiers et selon la durée, le montant investi, la devise choisie et le type de compte à terme.

Concernant ce dernier point, il existe plusieurs formules d’épargne qui proposent des modalités différentes de paiement des intérêts et de remboursement du capital :

  • le compte à terme avec paiement périodique : les intérêts sont versés régulièrement, c’est-à-dire de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle.
  • le compte à terme avec capitalisation des intérêts : vous laissez capitaliser vos intérêts au même taux et à l’échéance finale, ils vous sont adressés avec le capital. Grâce à ce mécanisme, vous faites des bénéfices puisque vous réinvestissez les gains de votre investissement de départ.
  • le compte « rentier » : le capital diminue progressivement pendant la durée du contrat. Vous percevez une partie du capital investi en plus d’un paiement périodique et au terme du contrat, vous recevez le reste qui n’a pas encore été remboursé.
  • le compte à terme progressif : la rémunération augmente au fur et à mesure que le contrat prend de l’ancienneté. Autrement dit, votre banque récompense votre fidélité.

À savoir qu’en général, un compte à terme rapporte plus d’intérêts qu’un compte d’épargne classique. Cependant, ils sont soumis au précompte mobilier belge s’élevant pour le moment à 27 %.

Ne vous fiez donc pas aux intérêts bruts et prenez la peine de déduire le précompte mobilier afin d’obtenir les intérêts nets.

Y a-t-il des frais ?

Bonne nouvelle, les comptes à terme sont gratuits : vous ne payerez pas de frais d’ouverture, de clôture ou de gestion.

Par contre, n’oubliez pas : en cas de fonds débloqués de façon anticipée, certaines banques vous réclameront des indemnités de rupture. Celles-ci varient selon les conditions de l’investissement et le montant du retrait.

Avant d’effectuer un prélèvement, mieux vaut donc lire attentivement le contrat remis lors de l’ouverture du compte à terme.

D’autres devises que l’euro

Un compte à terme n’est pas toujours libellé en euros. Une banque peut en proposer un dans n’importe quelle devise et c’est vous qui choisissez celle que vous voulez. Cela ne change en rien le principe de cette formule : vous décidez du montant et de la durée de votre épargne ainsi que des modalités de remboursement du capital.

Grâce à cette possibilité, vous pouvez parfois profiter d’un taux plus élevé sur certaines devises. Mais attention : pour calculer votre rendement, vous devez alors aussi tenir compte de l’évolution du taux de change ! Car un taux plus élevé implique en principe un risque plus important d’une baisse de cette devise.

Votre placement est-il sécurisé ?

Avec un compte à terme, votre argent vous est remboursé à l’échéance convenue. Mais que se passe-t-il si la banque fait faillite ?

Il faut savoir que seuls les fonds en euros ou dans une devise d’un pays membre de l’Espace économique européen (EEE) relèvent du système belge de garantie des dépôts. Les autres dépendent du Fonds du pays dans lequel l’établissement de crédit a établi son siège social.

En Belgique, votre épargne est garantie jusqu’à 100 000 euros par le Fonds de protection des dépôts. Au-delà, vous risquez de perdre la partie excédentaire. Il en va de même pour l’argent sur vos comptes à vue et comptes d’épargne.

Sachez que ce plafond s’applique par personne et par banque sous certaines conditions mais pas par compte.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.