Grosse facture d’électricité : que faire ?

Une facture d'électricité anormalement élevée s'explique parfois par la prise en compte d'une consommation délirante. © iStock

Vous venez de souscrire un contrat intéressant et pourtant, aucune économie à l’horizon. Au contraire, vous avez même reçu une facture d’électricité plus élevée que d’habitude. Comment expliquer cela ? Avant de manifester votre mécontentement auprès du fournisseur concerné, tenez compte de ces différents éléments.

L’estimation de votre consommation : quel impact ?

La première question à vous poser lorsque vous recevez une facture d’énergie anormalement élevée est la suivante : s’agit-il de votre consommation d’électricité réelle ou estimée ?

En effet, si votre fournisseur s’est basé sur une estimation pour établir votre première facture, il est possible que cette dernière ne corresponde pas aux montants qui vous étaient précédemment réclamés. En fait, le montant de vos factures d’acompte, c’est-à-dire celles qui vous sont envoyées à intervalles réguliers durant l’année, peut être calculé de différentes manières :

  • soit il est déterminé selon les informations transmises par votre gestionnaire de réseau (GRD) après que celui-ci ait relevé votre compteur électrique. Cette méthode est la plus utilisée car elle permet de faire coïncider vos factures à vos dépenses réelles en énergie ;
  • soit il repose sur une estimation de votre consommation que vous avez vous-même communiquée à votre fournisseur ou fixée avec un vendeur lors de la conclusion du contrat. Ce cas de figure, rencontré lorsque votre index n’a jamais encore été relevé, peut par exemple survenir si vous emménagez dans un logement récemment raccordé à l’électricité.

Bien sûr, l’estimation de votre consommation ne constitue qu’une hypothèse. Cependant, différents outils de calcul incluent de nombreux facteurs afin qu’elle se rapproche le plus possible de la réalité. Ils tiennent ainsi compte de la surface de votre habitation, du nombre de ses occupants, de son isolation, de vos usages énergétiques… Notez aussi que vos achats électroménagers et hi-fi ont un impact sur votre facture. Si vous vous procurez par exemple un sèche-linge ou un congélateur, vous utiliserez davantage d’électricité qu’auparavant.

En outre, soyez rassuré : s’il est avéré que vous avez trop payé durant l’année, votre fournisseur vous remboursera la différence entre l’estimation et votre véritable consommation. N’oubliez pas, cette dernière est connue à partir du relevé de votre index. Et à l’inverse, si vos acomptes n’étaient pas assez élevés, vous devrez régler la somme manquante indiquée sur votre facture de régularisation.

Attention, le montant de vos factures intermédiaires n’est pas uniquement fixé en fonction de votre consommation. En effet, votre fournisseur prend aussi en considération :

  • le rythme de facturation que vous avez choisi : évidemment, le montant affiché sur votre facture n’est pas le même si vous payez tous les mois ou tous les trois mois ;
  • votre tarif : plus l’offre souscrite propose un prix du kWh d’électricité élevé, plus vous devrez débourser ;
  • les modifications tarifaires attendues : ce critère est notamment important en cas de signature d’un contrat à prix variable ;
  • les influences saisonnières : si vous consommez plus d’énergie en hiver, c’est le contraire en été.

Que faire en cas d’estimation surévaluée ?

Si vous considérez que votre mensualité n’est pas adaptée à votre consommation, vous pouvez toujours demander à ajuster son montant. Pour ce faire, différentes solutions s’offrent à vous. Vous pouvez soit contacter le service clientèle de votre fournisseur, soit procéder à la modification directement sur son site internet depuis votre espace personnel.

Cette procédure est utile lorsque vous prévoyez un changement important dans votre consommation. Par exemple, si vous vous débarrassez d’appareils énergivores ou au contraire en achetez, si vous vous absentez de chez vous durant plusieurs mois… Quoiqu’il en soit, veillez à rester cohérent afin d’éviter toute mauvaise surprise au moment de la réception de votre facture annuelle !

Un montant élevé dû à une erreur d’index

Si le prix est anormalement élevé, c’est aussi peut-être parce qu’une erreur s’est glissée dans votre facture d’électricité. Pour savoir si c’est le cas ou non, munissez-vous de votre facture de décompte et vérifiez l’index qui y est indiqué. Si vous vous apercevez que ce dernier n’est pas correct, contactez tout de suite votre fournisseur afin qu’il le fasse faire rectifier. Sachant que c’est sur ces chiffres que se base l’entreprise pour déterminer le montant de vos acomptes suivants, ils sont particulièrement importants !

Dans de rares cas, les données peuvent être erronées à cause d’un compteur défectueux. Pour vérifier s’il l’est vraiment, votre GRD posera à vos frais un compteur de contrôle, fonctionnant en parallèle de l’habituel. Dans le cas où le dysfonctionnement de ce dernier est avéré, vous serez remboursé de la somme investie.

Conseils pour réduire votre facture

Vos derniers relevés de compteur indiquent que votre consommation ne cesse d’augmenter ? Il est donc normal que vous payez plus qu’auparavant… Évidemment, cela n’a rien de réjouissant mais en mettant en place quelques astuces, vous devriez limiter les dégâts !

Pour diminuer votre facture d’électricité, prêtez attention :

  • à l’éclairage : éteignez les lumières dès que vous quittez une pièce, installez des ampoules économiques, profitez un maximum de la lumière naturelle…
  • à vos appareils électriques : privilégiez les modèles peu énergivores, débranchez les appareils que vous utilisez rarement…
  • à votre manière de cuisiner : dans ce domaine, les économies réalisables sont nombreuses ! Mettez par exemple un couvercle sur vos casseroles pour faire chauffer l’eau, laissez refroidir vos plats à l’air libre avant de les ranger dans le frigo et coupez vos plaques électriques avant la fin de la cuisson.

Avec tous ces éléments, vous voilà prêt à retrouver une facture raisonnable !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 thoughts on “Grosse facture d’électricité : que faire ?

  1. Vivian dit :

    Voilà deux mois maintenant que nous avant reçu une facture d’électricité chez Luminus d’une valeur de 4000 euro.
    Nous avons fait appel à plusieurs électriciens pour venir vérifier les appareils dans notre petit appartement (radiateurs électriques, boiler, télé, frigo, machine à laver et à sécher ) qui fonctionnent, d’après eux, normalement.
    Nous avons vérifié notre consommation en prenant note des index tous les jours et en vérifiant pendant et après l’utilisation des appareils ménagers et en comparant notre note avec celles de nos voisins de pallier. De nouveau, nous n’avons rien signalé d’anormal.
    Nous avons fait appel à ORES qui n’ont pas signalé de problème. D’après eux il n’y aurait pas de problème de compteur (d’après nous non plus cela dit).

    Après quelques nuits blanches, nous avons réussi à contacter un fonctionnaire d’ORES qui, enfin, à pris en compte notre problème et bloqué la facture.
    D’après lui, c’est à nous d’appeler notre fournisseur (Luminus) car la facture est beaucoup trop élevée.
    D’après nos recherche, le problème viendrait des anciens locataires qui auraient fourni un index erroné et c’est donc à nous de payer la facture.
    D’après Luminus, c’est nous qui sommes responsable des cette facture aberrante.
    D’après ORES, ceux-ci sont innocents.
    Et notre locataire ne s’en soucie pas.

    Nous sommes dans l’impasse mais persuadés de ne pas être la cause de ce problème. Que faire? Vers qui se tourner?

    Merci de toutes les informations que vous pourriez me fournir.

    1. Mathilde Lepage dit :

      Bonjour,

      En cas de litige avec votre fournisseur d’énergie, vous pouvez entreprendre différentes démarches. Si vous avez déjà téléphoné au service clientèle de Luminus mais qu’aucun accord n’a pu être conclu, adressez par écrit une plainte à son service contentieux. Dans ce courrier, répertoriez les faits et indiquez votre mode de chauffage, la superficie de votre logement ainsi que l’historique de vos consommations sur plusieurs années.

      Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter le Service fédéral de médiation de l’énergie. Celui-ci vous informera sur les possibilités qui existent pour résoudre à l’amiable votre litige.

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.