La garantie conducteur : une protection à ne pas négliger !

En assurance auto, les différents niveaux de garantie permettent de vous protéger contre différents types de dommages subis dans plusieurs situations. L’unique garantie obligatoire est l’assurance responsabilité civile ou assurance au tiers qui protège les victimes d’un accident dans lequel elles sont en droit. Beaucoup de garanties protègent contre les dommages matériels comme la garantie bris de glace qui couvre les dégâts subis par les vitres d’un véhicule ou la garantie incendie qui se charge des dégâts subis lors d’incendie.

Cependant, il est aussi important de se protéger contre les dommages corporels. C’est pour cela que la garantie conducteur existe. N’hésitez pas à comparer les offres des assurances auto pour déterminer les garanties qui correspondent à vos besoins et au meilleur prix.

Le principe de la garantie conducteur en assurance auto

Lorsque vous avez un accident de voiture en droit, les dégâts aussi bien matériels que corporels que vous subissez sont pris en charge par l’assurance responsabilité civile du conducteur en tort. Cependant, si vous avez un accident de voiture où vous êtes le conducteur en tort, votre assurance responsabilité civile protégera les dommages corporels et matériels subis par les victimes de l’accident mais ne vous couvrira pas du tout. Si vous voulez que votre compagnie d’assurances prenne en charge les dommages corporels que vous subissez pendant un accident en tort, il faut souscrire une garantie conducteur en assurance auto.

Cette garantie protège uniquement le conducteur du véhicule et non pas ses passagers. Ceux-ci seront couverts par la responsabilité civile du conducteur si celui-ci a un accident en tort.

Selon la compagnie d’assurances et l’offre, la garantie conducteur peut être rattachée au conducteur ou au véhicule. Si la garantie est attachée au conducteur, celui-ci sera protégé quelle que soit la voiture qu’il conduit au moment de l’accident. Si la garantie est attachée au véhicule, le conducteur ne sera protégé que s’il conduit le véhicule assuré. La première option permet plus de liberté en couvrant plus de situations. Pensez à bien examiner le contrat d’assurance pour savoir de quel cas vous pouvez bénéficier.

Que couvre la garantie conducteur en assurance auto

La garantie conducteur couvre les dégâts corporels subis par le conducteur du véhicule lors d’un accident en tort.

Elle prend en charge les frais médicaux et/ou les frais d’hospitalisation résultant d’un accident de la route. Faites attention, les assureurs plafonnent généralement les montants des remboursements. Pensez à bien regarder jusqu’à quelle hauteur vous pouvez être pris en charge. La garantie indemnise également les frais de rééducation après une blessure subie pendant l’accident.

En cas d’incapacité de travail, la compagnie d’assurances peut vous verser une indemnité pour couvrir complètement ou en partie vos revenus professionnels que vous n’avez plus. De même, en cas d’invalidité permanente, un capital pourra être versé. Les modalités de ce capital sont fixées dans le contrat d’assurance. Cela peut se présenter sous forme d’un versement unique ou d’une indemnité régulière.

En cas de décès du conducteur, une indemnisation est versée à la famille du défunt.

Généralement, le montant total des indemnisations que vous pouvez toucher est plafonné par l’assureur. Étudiez bien toutes les caractéristiques de votre contrat d’assurance avant de le signer. En effet, l’indemnisation peut soit varier en fonction du préjudice subi, soit être fixe et déterminée à l’avance. De plus, il est possible que l’assureur applique une franchise à la charge de l’assuré. Pensez donc bien à vérifier ces détails quand vous comparez les offres des compagnies d’assurances.

Les exclusions de la garantie conducteur en assurance auto

La garantie conducteur en assurance auto se déclenche lorsque vous avez un accident de la route en tort et que vous subissez des dommages corporels. Toutefois, certaines situations ne seront pas prises en charge par la garantie conducteur.

  • Si vous avez un accident sous l’emprise d’alcool (en dépassant la limite légale) ou sous l’emprise de drogues.
  • Si vous avez un accident et que vous conduisez sans permis de conduire, que vos papiers, notamment d’assurance, ne sont pas en règle, que vous ne portez pas votre ceinture de sécurité.
  • Si vous avez un accident au volant d’un véhicule sans l’accord de son propriétaire ou lors d’une course, d’un pari ou d’un défi.
  • Si l’accident est causé par un événement naturel, alors ce n’est pas la garantie conducteur qui intervient mais la garantie contre les dommages naturels.
  • Si vous avez un accident volontaire, si vous commettez une faute grave ou si vous êtes coupable d’un délit de fuite.

En outre, pensez à bien vérifiez les zones géographiques où cette garantie est valable. Cela dépend de la compagnie d’assurances, elle peut être valable uniquement sur le territoire national ou bien en Europe voire dans le monde.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.