La garantie assistance auto : que prend-elle en charge ?

En panne ou victime d'un accident de voiture ? Grâce à une garantie assistance, vous recevrez de l'aide gratuitement. © iStock

Il y a des moments où toute aide est la bienvenue. Se retrouver au bord de la route car son véhicule est en panne ou accidenté en fait partie. En effet, en plus de devoir le déplacer, se pose la question de comment se débrouiller sans lui le temps des réparations. Sans oublier qu’il est possible que vous soyez blessé.

Que ce soit la faute à pas de chance ou la vôtre, peu importe, vous avez besoin d’être secouru rapidement. Pour ce faire, contracter une garantie assistance auto pourrait être la solution idéale.

La garantie assistance auto, c’est quoi ?

La garantie assistance consiste en une extension de garantie au sein de votre contrat d’assurance auto. Que vous profitiez de la RC auto de base, d’une mini-omnium ou d’une full omnium ne change rien. Vous devez dans tous les cas prendre cette garantie en option pour avoir droit à ses avantages.

Justement, quels sont-ils ? Il est en réalité difficile de vous les détailler car ils varient d’une formule à l’autre. Cependant, vous bénéficierez toujours en principe d’un soutien logistique et financier de la compagnie d’assurances en cas de panne ou d’accident de voiture.

Évidemment, pas gratuitement ! Les services d’assistance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ont un prix. Celui-ci viendra s’ajouter à la prime de votre assurance auto et sera notamment fixé en fonction du nombre de personnes à couvrir. Vous pouvez par exemple faire en sorte d’être le seul individu à bénéficier de l’assistance ou de l’étendre à votre famille. Par « famille », les assureurs entendent généralement le preneur d’assurance, le(a) compagnon(gne), les enfants célibataires ainsi que les autres membres de la famille vivant sous le même toit.

Attention : la garantie assistance soumise par les compagnies d’assurances peut faire double emploi avec le service d’assistance des constructeurs. Ce dernier offre globalement les mêmes facilités, même s’il peut octroyer d’autres privilèges tels que la préparation de votre voiture avant le contrôle technique et le prêt d’une autre le temps qu’elle soit examinée. À vous de choisir les options qui vous intéressent, en sachant que ce type de contrat est souvent proposé lors de l’achat d’un véhicule.

Des couvertures variées mais pas automatiques

Dans le cadre d’une garantie assistance, les compagnies d’assurances prennent généralement en charge le remorquage et le dépannage du véhicule en cas de panne ou d’accident. Ce genre d’interventions, en plus d’être appréciables au moment venu, permettent en principe d’éviter des frais importants. En effet, les dépanneurs sont libres de fixer leurs prix car la Belgique est tenue de respecter les règles européennes de libre concurrence. Cela signifie que si vous ne possédez pas d’assistance et devez faire appel à l’un d’entre eux, vous risquez de recevoir une facture salée.

Celle-ci pourrait même passer du simple au double selon les entreprises pour une intervention parfaitement identique. De plus, le tarif des dépanneurs change en fonction de la distance entre votre véhicule et le garage ainsi que de l’heure à laquelle vous faites appel à leurs services. Durant la nuit, le week-end ou un jour férié, vous devrez ainsi faire face à une majoration de 50 %. Il est dès lors facile de comprendre l’intérêt d’une garantie assistance.

Remorquage d'une voiture
Sans contrat d’assistance, devoir faire remorquer sa voiture peut coûter cher. © iStock

Assez logiquement, la garantie assistance comprend aussi très souvent les frais de transport du conducteur et des passagers pour qu’ils puissent rejoindre leur domicile, leur travail ou une autre destination proche. Il peut s’agir d’une note de taxi, d’un billet de train ou même d’un billet d’avion. De nombreuses formules prévoient en effet une assistance auto à l’étranger et la couverture des frais de logement et de rapatriement. Pratique lorsque vous partez en vacances, d’autant plus que vous pouvez aussi décider de poursuivre votre voyage dans certaines limites.

Enfin, la plupart des assureurs octroient un véhicule de remplacement en cas de panne ou d’accident, que vous soyez en Belgique ou dans un autre pays.

Cependant, avant de crier victoire, vérifiez les conditions de votre contrat afin de connaître précisément les protections offertes. Par ailleurs, n’avancez pas les frais pour une dépense tant que vous n’avez pas eu l’autorisation du service assistance de votre assureur.

Les risques exclus et ceux rarement couverts

Mécanicien réparant une voiture
© iStock

Ne vous méprenez pas : la garantie assistance n’intervient pas pour les frais de réparation du véhicule. Le remboursement de la main-d’œuvre et des pièces de rechange automobiles dépend des clauses générales de votre contrat d’assurance auto. Ce sont elles qui détermineront le montant de l’indemnisation versée par votre compagnie d’assurances sur base des garanties souscrites et des circonstances de l’incident. Une franchise éventuelle pourrait ainsi s’appliquer.

Sur le marché, vous trouverez des formules plus ou moins complètes. Une assistance de base, bien que parfois utile en cas d’un pneu crevé, offrira des prestations limitées alors qu’une plus exhaustive mélangera les genres. En effet, un tel contrat propose également en général une assistance aux véhicules en cas (de tentative) de vol et d’incendie ainsi qu’à la maison et aux personnes. Vous pouvez dès lors faire appel à ses services pour vos frais médicaux et d’hospitalisation ou pour différents pépins. Par exemple, si votre habitation est inondée ou si vous êtes immobilisé à cause d’une panne d’essence ou de la perte de vos clés de voiture.

Par contre, n’espérez pas grand chose de la part de la compagnie d’assurances lorsque vous êtes dans l’incapacité d’utiliser votre véhicule à cause de la neige. En effet, cette situation ne constitue ni une panne, ni un accident.

Comment faire jouer la garantie ?

Si vous êtes immobilisé sur la route pour x raisons ou avez besoin d’aide, commencez par appeler l’assistance de votre assurance. Pour éviter toute panique, enregistrez toujours ce numéro dans votre téléphone ou notez-le et conservez-le dans votre voiture.

Il est conseillé de prendre contact avec le service d’assistance dès la survenue du sinistre. Vous saurez ainsi directement si vous avez droit à une intervention et le cas échéant, vous enclencherez plus rapidement la procédure. Une fois au courant de la situation, l’assureur s’occupera des formalités administratives et dépêchera le professionnel compétent comme un dépanneur agréé.

Dans le cas où vous êtes tombé en panne, le dépanneur pourra réparer sur place votre véhicule si le problème est mineur ou le faire remorquer jusqu’à un garage. La compagnie d’assurances réglera ensuite la facture directement au garage et vous réclamera éventuellement le paiement d’une franchise.

Selon l’endroit où le sinistre est survenu, vous serez rapatrié ou reconduit jusqu’au lieu désiré et situé dans un périmètre proche. Votre véhicule doit être immobilisé pendant plusieurs jours ? Pas de panique, vous en aurez un autre à votre disposition à condition que votre contrat vous en donne le droit.

Attention aux plafonds d’indemnisation et aux franchises !

Euros empilés
© iStock

Toutes les garanties d’assistance ne se valent pas. Certaines sont en effet moins intéressantes et il convient de les repérer afin de ne pas souscrire une offre qui ne vous satisfera pas.

La plupart des compagnies d’assurances appliquent une franchise kilométrique. Cela signifie qu’en dessous d’une certaine distance entre votre domicile et le lieu de la panne, vous ne pouvez pas bénéficier de la garantie assistance. Embêtant si l’incident s’est produit non loin de chez vous et que votre contrat stipule une franchise de 50 kilomètres.

Pour ne pas devoir faire appel vous-même à un dépanneur, vous devez opter pour une option à 0 km. Vous serez ainsi protégé dans votre environnement immédiat. À vous de voir si vous parcourez au quotidien de longs trajets, dans quel cas cette formule vous conviendra. Pensez tout de même à toujours vérifier auprès de votre compagnie d’assurances ou sur votre contrat les conditions dans lesquelles la garantie assistance s’applique. Où est-elle valable, uniquement en Belgique ou à l’international ? Quels sont les cas d’exception ? Il peut par exemple arriver que l’assureur refuse de prendre en charge les conséquences d’un défaut d’entretien ou d’une réparation non effectuée.

De plus, avant de signer quoi que ce soit, prêtez attention aux plafonds d’indemnisation. Ils s’avèrent parfois très bas et vous obligeront à assumer une grande partie des frais occasionnés par le sinistre. Examinez notamment le montant accordé aux frais de voyage (logement, rapatriement ou transport) ainsi qu’aux frais médicaux consécutifs à un accident. Ceux-ci englobent entre autres les honoraires, le coût des médicaments prescrits, les soins prodigués et les frais d’hospitalisation.

Veillez aussi à ce que l’assureur couvre vos passagers. Il vous accordera ainsi un véhicule de remplacement assez grand et personne ne sera laissé sur le bord de la route !

Le saviez-vous ? Certaines prestations comprises dans une garantie assistance auto rejoignent celles d’une assistance voyage. Cette dernière pouvant offrir une couverture annuelle ou temporaire selon les assureurs, assurez-vous de ne pas payer deux fois pour les mêmes services.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.