Que sont les frais de roaming ?

Pour limiter vos frais de roaming, privilégiez le Wi-Fi dès que vous le pouvez, comme lorsque vous consommez dans un bar ou restaurant. © Pixabay

Vous partez en vacances ? Dans ce cas, les frais de roaming vous concernent directement. Si vous avez déjà utilisé votre GSM à l’étranger, vous avez dû remarquer que vous y payiez plus cher que d’habitude vos communications. Mais pourquoi ? C’est le moment de le découvrir !

Définition du roaming

Le terme anglais « roaming » ne vous évoque rien ? En français, il correspond à l’itinérance des données d’un GSM. Ce service permet aux usagers d’un réseau téléphonique de pouvoir appeler et être appelés, d’envoyer et recevoir des SMS (ou MMS), d’accéder à internet et de télécharger dans une autre zone que celle d’origine de leur opérateur.

Tout cela est possible grâce à des accords passés entre les entreprises de téléphonie mobile de différents pays. De cette manière, leurs abonnés peuvent rester joignables en se connectant à un réseau (GSM, GPRS ou UMTS) étranger dès que leur situation l’exige. Cependant, ils doivent payer des frais supplémentaires lorsqu’ils se servent de leur appareil dans un État de l’Union européenne autre que le leur.

Attention : avant de vous aventurer au-delà des frontières belges, assurez-vous que votre contrat vous donne droit à l’option roaming si vous souhaitez bénéficier de ce service !

Quel opérateur étranger choisir ?

Dès que vous quittez la Belgique, votre GSM se connecte automatiquement au réseau d’un opérateur étranger. Pas à n’importe lequel puisqu’il privilégiera celui d’une société partenaire à votre opérateur belge. Par exemple, en tant que client Proximus, vous serez redirigé vers un réseau du groupe Vodafone (SFR en France) alors qu’un abonné Orange (ex-Mobistar) sera relié à l’alliance d’opérateurs FreeMove. Celle-ci unit quatre grandes entreprises : Orange, Deutsche Telekom, Telecom Italia et de TeliaSonera (opérateur de téléphonie historique suédois et finlandais). Vous avez un contrat chez Base ? Dans ce cas, la connexion se fera naturellement vers KPN aux Pays-Bas, Amena en Espagne ou O2 en Allemagne, Angleterre et Irlande.

Avez-vous intérêt à sélectionner manuellement un autre opérateur ? Pas vraiment. Au contraire, rester connecté au réseau local préféré par votre opérateur vous donnera accès à un meilleur service. C’est-à-dire que vous continuerez à bénéficier de votre messagerie vocale, du service clientèle et que vos paramètres de connexion aux réseaux 3G/EDGE/GPRS seront identiques à ceux utilisés en Belgique. De plus, choisir un autre réseau que celui proposé ne vous permettra pas forcément de diminuer votre facture GSM.

Comment activer l’option roaming ?

Avant de partir à l’étranger, pensez à activer l’option roaming sur votre GSM. Mais comment faire ?

Prenons le cas de Orange. Vous pouvez utiliser l’application mobile ou vous rendre dans votre espace client à partir de son site internet. Une fois connecté sur votre session, vous devez cliquer sur la section « mon plan tarifaire » et ensuite sur « activer des options & services ». Pour terminer, choisissez la catégorie « Internet sur GSM » puis sélectionnez « International ». Si votre opérateur est Proximus, n’hésitez pas à prendre contact avec le service clientèle pour obtenir plus d’informations. L’entreprise propose par exemple différentes formules en fonction de la fréquence de vos voyages.

Vous êtes client chez Base ? Tout se règle via l’envoi d’un code par SMS.

Vous êtes revenu en Belgique et n’avez plus besoin de cette option ? Pour la désactiver, rendez-vous dans une boutique de votre opérateur, sur son application mobile ou à nouveau dans votre espace client. La façon de procéder dépendant de l’entreprise concernée, n’hésitez pas à vous rendre sur son site internet pour obtenir davantage de précisions.

Combien ça coûte ?

Évidemment, ce système d’itinérance ne vous est pas proposé gratuitement. Il a bel et bien un coût et il est réputé pour être élevé.

Du coup, pour mettre fin aux prix excessifs, l’Europe a décidé d’imposer aux opérateurs certains tarifs maximum (appelés Eurotarifs). Les coûts d’utilisation des différents services sont plafonnés de la façon suivante.

Eurotarifs
À partir du 01/07/14 À partir du 30/04/16 À partir du 15/06/17
Appels
Entrants (par minute) 0,05 € tarif national + 0,01 € maximum pas de frais d’itinérance supplémentaire, application du tarif national
Sortants (par minute) 0,19 € tarif national + 0,06 € maximum
SMS
Envoyés (par SMS) 0,06 € tarif national + 0,02 € maximum
Reçus (par SMS) gratuit gratuit
Données
Téléchargement par Mo* 0,20 € tarif national + 0,06 € maximum

* Le plafond est fixé par méga-octet mais vous serez facturé au kilo-octet.

En tant que client d’un opérateur belge, vous payez vos communications suivant l’Eurotarif lorsque vous vous situez dans un pays de l’Union européenne ou qui a signé un accord avec celle-ci (Norvège, Islande).

L’Eurotarif n’est pas d’application si :

  • vous êtes dans un autre pays européen comme la Suisse ou en dehors de l’Europe ;
  • vous êtes en Belgique et appelez un numéro à l’étranger. Vous payez alors un tarif international qui est souvent plus cher que l’Eurotarif ;
  • vous êtes à l’étranger et utilisez un téléphone fixe.

Le tableau indiquant les tarifs maximum, renseignez-vous auprès de votre opérateur pour connaître les prix exacts qu’il pratique. Les montants sont généralement variables d’une entreprise à l’autre. De même, si vous voyagez en dehors de l’Europe, appelez votre opérateur ou consultez son site internet. Vous y trouverez les tarifs en fonction de votre destination.

Des frais supprimés en 2017

À partir du 15 juin 2017, les frais facturés aux utilisateurs de téléphones mobiles se trouvant à l’étranger seront supprimés. Une bonne nouvelle pour tous les voyageurs au sein de l’UE qui ne devront plus subir des coûts supplémentaires pour les appels, envois de SMS et la consommation d’internet sur leur GSM ou tablette.

En attendant l’interdiction des frais de roaming, ceux-ci ont baissé depuis le 30 avril 2016 (6 centimes d’euros par minute pour les appels vocaux, 2 centimes pour les SMS, 6 centimes par mégaoctet pour l’usage de l’internet mobile).

Comment limiter les coûts ?

Si vous ne faites pas attention à l’utilisation de votre GSM à l’étranger, vous risquez d’avoir une mauvaise surprise en recevant votre facture GSM. Et oui, même si les frais de roaming sont plafonnés, ils restent toutefois élevés ! Pour maîtriser votre forfait, voici quelques astuces.

  • Évitez les mises à jour : sans que vous ne vous en aperceviez, votre smartphone peut télécharger des données dont vous n’avez pas forcément besoin. Si elles vous sont vraiment utiles, attendez d’avoir une connexion Wi-Fi avant de mettre à jour vos applications ou d’autoriser leur actualisation ;
  • Limitez vos connexions sur les réseaux sociaux ou les jeux ;
  • Ne téléchargez pas les pièces jointes aux e-mails ;
  • Privilégiez le Wi-Fi : ce type de connexion est présent dans votre hôtel, dans certains bars et restaurants, dans les aéroports et gares… Profitez-en !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.