Comment estimer votre consommation d’électricité ?

Estimer votre consommation d'électricité nécessite la prise en compte de plusieurs critères, comme l'utilisation de vos appareils électroménagers. © iStock

Le challenge de ce guide ? Apprendre à mesurer votre consommation électrique annuelle. Mais si vous cherchez plutôt à connaître la quantité d’électricité utilisée en tant que producteur d’énergie renouvelable ou la consommation d’un appareil électrique, vous êtes aussi au bon endroit !

Calculer votre consommation annuelle

Votre consommation annuelle est facilement mesurable. Elle est en effet directement calculable à partir du compteur puisque celui-ci affiche le nombre de kilowattheures livrés. À chaque relevé de compteur, votre consommation est déterminée en établissant la différence entre l’index indiqué sur l’appareil et celui de l’année précédente.

Avant de vous donner un exemple concret, faisons brièvement le point sur les types de compteurs. En tant que consommateur, vous avez le choix entre un compteur :

  • À simple tarif : il vous propose un tarif toujours identique. Aucune différence n’est opérée entre les heures pleines et les heures creuses. Attention, vous pouvez posséder un compteur à double affichage et tout de même bénéficier du simple tarif. Pour profiter du bihoraire, vous devez souscrire un contrat spécifique auprès de votre fournisseur et demander l’activation du relais du compteur à votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD) ;
  • Bihoraire : deux index indiquent chacun la quantité d’énergie consommée soit pendant les heures pleines, soit pendant les heures creuses. La raison ? Le coût du kWh de l’électricité varie en fonction des moments de la journée. Utiliser vos appareils est ainsi plus intéressant durant les nuits et week-end ;
  • Exclusif nuit : ce compteur est toujours associé à un autre appareil (simple ou bihoraire). Il est destiné aux systèmes de chauffage électrique à accumulation ;
  • Compteur à budget ou à la carte : il dispose d’une option supplémentaire par rapport aux autres compteurs : le « prépaiement » qui s’apparente au fonctionnement des recharges pour les GSM. Avec ce système, vous recevez une carte que vous dotez du montant souhaité et insérez dans le compteur afin de pouvoir consommer de l’électricité.

Exemple de calcul de la consommation annuelle avec un compteur à simple tarif en fonction du relevé de l’index du compteur :

  • Janvier 2016 : 4 896
  • Janvier 2017 : 7 820

Consommation annuelle : 7 820 – 4 896 = 2 924 kWh

Décompte pour les producteurs d’énergie

Vous êtes producteur d’énergie renouvelable et possédez par exemple des panneaux photovoltaïques ? Alors si vous habitez à Bruxelles, vous êtes normalement équipé d’un « compteur A+/A- » (ou compteur à double flux). Celui-ci indique deux sortes d’informations :

  1. La quantité d’électricité que vous avez consommée à partir du réseau ;
  2. Le surplus d’électricité que vous avez produit et qui est ensuite réinjecté sur le réseau. Cette part de votre production est décomptée de votre facture de consommation au même prix que celui auquel vous achetez l’électricité.

En résumé, ce système de décompte permet à votre fournisseur de vous facturer uniquement la différence entre les kilowattheures que vous avez utilisés et ceux que vous avez produits. Une bonne manière de rentabiliser votre installation.

En Wallonie, il s’agit du système du « compteur qui tourne à l’envers ». Cependant, il est appelé à disparaître.

Consommation d’un appareil électrique

Télécommande
© iStock

Mesurer sa consommation annuelle, c’est pratique. Mais connaître l’appareil le plus énergivore de la maison l’est également. En effet, vous apprécierez sans doute l’occasion de réaliser des économies facilement en utilisant l’équipement en question avec parcimonie.

La formule présentée ci-dessous servira certainement à réduire les coûts de votre facture mais n’oubliez pas que d’autres astuces existent. Par exemple, souscrire le contrat de fourniture le plus intéressant est une étape clé. Pour savoir duquel il s’agit, utilisez le comparateur des prix de l’électricité !

Pour en revenir au calcul de la consommation d’un appareil électrique, sachez que trois données sont à prendre en compte :

  1. La puissance de votre équipement électrique exprimée en watts ;
  2. Le nombre d’heures par jour durant lesquelles l’appareil fonctionne ;
  3. Le nombre de jours par an durant lesquels l’appareil fonctionne.

La formule à utiliser est la suivante : nombre d’heures d’utilisation x nombre jours d’utilisation x puissance appareil en watts / 1000 = nombre kWh

Présentée ainsi, elle vous semble peut-être compliquée. Pour remédier à cela, faisons un point rapide sur ses composants.

Le watt (W)

Le watt, dont l’appellation est originaire de James Watt, un ingénieur écossais, est une unité qui mesure la puissance énergétique.

Concrètement, la puissance représente la quantité d’énergie dont a besoin un appareil électroménager pour fonctionner. Dans le cas d’un aspirateur, cela veut dire que plus il est puissant, plus le nombre de watts est élevé.

Le kilowattheure (kWh)

Le kilowattheure est une unité de mesure d’énergie.

Ici, 1 kWh équivaut à la consommation d’un appareil électrique de 1 000 watts pendant 1 heure.

Pour établir la consommation d’un appareil, vous devez donc multiplier sa puissance par la durée d’utilisation en heure et diviser le résultat par 1 000 pour obtenir des kWh.

Pour continuer sur l’exemple de l’aspirateur, partons du principe que nous l’utilisons 2 fois par semaine pendant 2 heures.

Consommation :

  • Heures par jour : 2 heures
  • Jours par an : 104 jours
  • Puissance de l’aspirateur : 2 000 watts

La consommation d’électricité annuelle est donc : 2 x 104 x (2000 watts / 1000) = 416 kWh

Facteurs influençant votre consommation

La quantité d’énergie que vous consommez varie entre autres selon les paramètres suivants :

  • Vos habitudes de consommation (température réglée au thermostat, consommation toute la journée ou seulement quelques heures par jour, chauffage au gaz ou électrique, cuisine au gaz ou électrique…) ;
  • L’isolation et la surface de votre logement ;
  • La composition de votre ménage (une personne seule ne consommera pas la même quantité d’énergie qu’une famille nombreuse) ;
  • Le label énergétique de vos appareils électroménagers.

Situer votre consommation d’électricité

À quelle catégorie pensez-vous appartenir ? Petit consommateur, consommateur moyen, ménage moyen ou gros consommateur ? Pour le savoir, Brugel, le régulateur bruxellois pour l’énergie, a déterminé plusieurs profils de clients en fonction de leur consommation.

Catégories de clients selon leur consommation électrique
Type de clients Consommation annuelle
Petit consommateur 600 kWh (heures pleines)
Consommateur moyen 2 036 kWh (heures pleines)
Ménage moyen 1 600 kWh (heures pleines)
1 900 kWh (heures creuses)
Gros consommateur 3 600 kWh (heures pleines)
3 900 kWh (heures creuses)

Il ne vous reste plus maintenant qu’à saisir votre facture de décompte et à regarder le nombre de kWh consommés durant l’année pour vous situer dans la bonne catégorie.

Alors, quel est le résultat ? Est-il celui auquel vous vous attendiez ?

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.