Comment entretenir votre chaudière avant l’hiver ?

Faites attention : faire entretenir votre chaudière est une obligation légale alors n'oubliez pas de contacter un professionnel ! Source : vaillant.be

Parmi les choses à faire à intervalles réguliers, il y a l’entretien de votre chaudière. Obligatoire, cette opération vous permettra non seulement d’éviter une intoxication au monoxyde de carbone (CO) mais aussi de consommer moins de combustible.

Pourquoi entretenir votre chaudière ?

Pourquoi entretenir votre chaudière ? Mais tout simplement parce que c’est une obligation ! Et oui, vous n’avez en fait pas le choix. En Wallonie et à Bruxelles, vous devez faire vérifier et nettoyer votre chaudière au gaz naturel tous les 3 ans et en Flandre, tous les deux ans. Et ce, que vous soyez propriétaire ou locataire ! Pour une chaudière au mazout, vous devez la faire contrôler tous les ans quelle que soit votre région.

Cependant, au-delà de cette obligation, entretenir sa chaudière présente plusieurs avantages non négligeables.

1. Un rendement plus élevé

Une chaudière bien entretenue vous permet de consommer moins d’énergie. On parle de 8 à 12 % d’économies ! L’entretien de la cheminée d’une chaudière au mazout évite des obstructions qui pourraient influencer le fonctionnement de la cheminée et donc diminuer son rendement.

2. Moins de pannes et une chaudière en meilleur état

En entretenant correctement votre chaudière, vous réduisez le risque de pannes et gagnez donc en confort de vie. De plus, vous prolongez la durée de vie de votre chaudière en la multipliant par deux voire trois. Cela signifie encore plus d’économies sur le long terme.

3. Plus de sécurité

Lors de l’entretien annuel de la chaudière, le professionnel mesure le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant du local où se trouve l’appareil. Il contrôle aussi l’étanchéité de l’installation de gaz, le bon fonctionnement des ventilations et la bonne évacuation des gaz brûlés. Cela vous permet d’être sûr que votre chaudière fonctionne bien et ne rejette pas de gaz nuisible pour votre santé. En bref, vous avez l’esprit tranquille.

4. Un geste pour l’environnement

Votre chaudière émettra moins de CO2 du fait de son bon état car elle consomme moins de combustible. Vous agissez donc pour une meilleure qualité de l’air intérieur comme extérieur. C’est un geste pour l’environnement facile à faire et aussi utile pour vous.

Ce que vous pouvez faire pour entretenir votre chaudière

Voici quelques gestes d’entretien à effectuer régulièrement pour préserver votre chaudière. En prenant ces précautions, vous augmenterez sa durée de vie et limiterez la dépense en combustible.

  • Ne poussez pas la température de votre chaudière au maximum ;
  • Assurez-vous régulièrement que la pression reste comprise entre 1 et 1,5 bar ;
  • Dès que vous voyez une fuite d’eau, appelez votre chauffagiste, inutile de la laisser traîner ;
  • En hiver, si vous vous absentez pendant une longue période : pour les anciens modèles, mettez la chaudière en position hors gel et pour les nouveaux, ouvrez les robinets thermostatiques à fond. L’appareil se mettra tout seul sur la position hors gel grâce au système de régulation ;
  • À la fin de la période de chauffe, ouvrez les robinets thermostatiques en grand.

Dernier conseil : si vous avez un problème avec votre chaudière à gaz et que vous n’avez ni d’eau chaude, ni de chauffage, vous pouvez vérifier que le circulateur n’est pas bloqué.

Pour les plus courageux et bricoleurs, vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet qui vous expliqueront ce que vous pouvez faire pour nettoyer votre chaudière vous-même.

L’entretien de votre chaudière par un professionnel

Votre chaudière au gaz doit faire l’objet de plusieurs contrôles pour être opérationnelle. Parmi ces derniers, il y a pour rappel l’entretien par un professionnel tous les trois ans si vous habitez en Wallonie ou à Bruxelles et tous les deux ans si vous habitez en Flandre.

Pour le faire effectuer, plusieurs choix s’offrent à vous.

1. Si vous sentez que vous allez oublier de contacter un professionnel, il peut être intéressant pour vous de souscrire un contrat d’entretien (aussi appelé contrat de maintenance). Certains fournisseurs d’énergie en proposent mais si ce n’est pas le cas du vôtre, il faut vous tourner vers des entreprises spécialisées. La société en question se chargera alors d’effectuer une visite de contrôle chaque année et vous permettra de rentrer dans les normes. Elle s’engage aussi à intervenir en cas de panne et à remplacer le matériel défectueux par du matériel neuf (à votre charge).

2. La deuxième solution est de chercher vous-même un professionnel pour l’entretien de votre chaudière. Tous les deux ans ou trois ans (selon la région) pour une chaudière au gaz naturel et tous les ans pour une chaudière au mazout ou quand vous avez un souci avec. Cela vous permet de faire jouer la concurrence et de trouver le meilleur prix. L’entretien de votre chaudière au gaz coûte en moyenne 100 € et comptez environ 150 € pour une chaudière au mazout. Par ailleurs, faites intervenir un spécialiste basé près de chez vous en qui vous avez confiance.

Quel que soit votre choix, lors de l’entretien, le professionnel doit nettoyer le corps de chauffe, le brûleur, la veilleuse et l’extracteur ainsi que vérifier les dispositifs de sécurité de votre chaudière.

Il peut aussi effectuer l’entretien de la cheminée (où est reliée la chaudière) en même temps que l’entretien de la chaudière. Avec une installation au mazout, la cheminée est plus encrassée qu’avec une installation au gaz. La nettoyer est alors nécessaire pour enlever les dépôts de suie et éviter la formation de goudron.

Le technicien doit également vous fournir une attestation d’entretien que vous devrez par la suite conserver pendant deux ou trois ans. Elle pourra vous être demandée par votre assurance en cas de sinistre. En effet, si vous ne faites pas entretenir votre chaudière dans les délais légaux, vous ne serez pas couvert pas l’assurance s’il vous arrive un pépin.

Différencier entretien habituel et contrôle périodique

Selon le type de chaudière dont vous disposez, il peut être utile de faire entretenir votre appareil une ou plusieurs fois entre deux contrôles périodiques. On parle alors d’entretien habituel. Bruxelles Environnement en dit plus à ce sujet sur son site internet :

« Différent du contrôle périodique imposé par la réglementation chauffage PEB, l’entretien habituel ne comprend pas la vérification du respect des exigences imposées par cette réglementation et il ne doit pas obligatoirement être réalisé par un technicien chaudière agréé. Il s’agit donc de choses distinctes. »

À savoir que le contrôle périodique doit être réalisé par un professionnel agréé Cerga.

Par ailleurs, notez aussi qu’un audit de chauffage doit être réalisé par un technicien agréé lorsqu’une installation d’une puissance supérieure à 20 kW atteint l’âge de quinze ans. En Flandre, l’audit doit être effectué dans un délai de deux ans après le quinzième anniversaire de la chaudière. À Bruxelles, ce contrôle peut se faire, au plus tôt, l’année précédente ou, au plus tard, l’année suivante.

Pour information, vous trouverez la date de fabrication de votre chaudière sur la plaque d’identification.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.