Ce qu'il faut savoir avant d'acheter un générateur électrique


Vous voilà privé d'électricité ! En attendant que le courant soit rétabli, pourquoi ne pas utiliser un générateur ? Il permet de produire facilement de l'énergie soi-même mais son achat doit être réfléchi. Voyons en fonction de quels critères choisir le vôtre. Différents types de générateurs existent. Pour les départager, vous devez donc vous baser sur plusieurs critères tels que le prix, la puissance et les fins d'utilisation. Et ce, afin que l'appareil réponde au mieux à vos besoins énergétiques !

Les types de générateurs électriques

Le générateur électrique, c'est cet appareil dont le grand principe est de produire de l'énergie électrique. Ce dispositif existe sur le marché sous deux formes différentes.

1. Le générateur classique ou groupe électrogène

Il doit être alimenté en essence ou en diesel et mis en route manuellement. Sa puissance est assez limitée mais il possède plusieurs prises afin que vous puissiez brancher vos appareils électriques. Concernant son prix, attendez-vous à devoir débourser aux alentours de 500 euros.

2. Le générateur de secours

Ce générateur fonctionne au diesel et démarre automatiquement dès que survient une coupure d'électricité. Une fois le courant rétabli, il s'arrête aussitôt. Pratique, il coûte toutefois plus cher qu'un générateur classique en raison de sa puissance plus importante.

Un générateur suivant votre utilisation

Avant d'acheter un générateur, pensez à l'utilisation que vous en ferez. Rien ne sert de débourser une somme folle pour un appareil bien trop performant par rapport à vos besoins. Ici aussi, deux cas peuvent se présenter. Si vous désirez acquérir un générateur pour faire fonctionner un seul appareil, choisissez le modèle classique. Pour raccorder votre équipement au générateur, vous pouvez vous servir d'une rallonge. Si vous voulez plutôt alimenter tous vos appareils électriques pour faire en sorte que la panne du réseau ne change rien, vous avez besoin d'un générateur de secours. Pour le mettre en place, vous devez effectuer des manœuvres sur le tableau électrique et placer un commutateur. Celui-ci permet au courant de toujours se propager dans le même sens dans le circuit et de produire de l'énergie en continu. Grâce à lui, votre installation électrique est coupée du réseau public dès que le générateur s'enclenche. Et à l'inverse, il reconnecte votre système quand le courant est à nouveau disponible sur le réseau public. Le générateur de secours va donc établir une connexion directe avec votre réseau domestique. Restez toutefois prudent : modifier son installation électrique ne se fait pas au hasard. Tout changement doit être conforme aux réglementations en vigueur et être validé lors d'un contrôle.

Modifier l'installation électrique = contrôle

Pour connecter un générateur à votre tableau de distribution électrique, vous devez forcément apporter des modifications à votre installation. Et qui dit changement, dit règles à respecter. Celles-ci sont reprises dans le Règlement général sur les installations électriques (RGIE). Une fois les travaux effectués, vous devez faire appel à un organisme de contrôle agréé qui se chargera de vérifier la conformité de votre installation électrique aux réglementations fixées par le gouvernement fédéral. Vous trouverez la liste des organismes compétents sur le site du SPF Économie. En plus de ce contrôle, sachez que dès que vous utilisez une installation pouvant être alimentée par le réseau électrique, vous devez la signaler à votre gestionnaire de réseau de distribution. Là aussi, vous aurez des règles à respecter.

Quelle puissance choisir ?

Maintenant que vous avez déterminé quel type d'appareil acheter en fonction de votre utilisation finale, il est temps de s'intéresser à la puissance. Quelle est celle dont vous avez besoin ? Voici quelques pistes pour vous aider à le savoir. La première chose à faire est de lister tous les appareils que vous voulez raccorder. Ensuite, additionnez leur puissance respective. Une fois ce chiffre connu, ajoutez une puissance supplémentaire pour déterminer la puissance totale nécessaire du générateur. En effet, il est important de prévoir une marge car certains équipements consomment davantage d'électricité au moment où ils se mettent en route. Si vous décidez de ne pas appliquer cette réserve dans vos calculs, vous risquez de dépasser la puissance maximale du générateur. La conséquence ne se fera alors pas attendre : votre appareil se coupera. Si vous n'êtes pas sûr de vous, faites appel à un professionnel (électricien) qui vous aidera à évaluer la puissance idéale dans votre situation. Toutefois, pour les plus impatients, nous vous livrons déjà quelques éléments afin de vous donner une idée de ce qu'il vous faut. Si lors d'une coupure d'alimentation du réseau vous désirez que certains équipements fonctionnent toujours (comme le frigo ou l'éclairage), vous aurez assez avec un générateur de 1,5 à 2 kVA . Par ailleurs, comptez que l'autonomie d'un générateur avoisine les 3 à 7 heures selon l'appareil.

Les inconvénients du générateur

Le groupe électrogène est utile pour toujours être fourni en électricité. Si une coupure survient par exemple en hiver, elle n’altérera pas votre confort. Mais vous vous en doutez, les atouts vont souvent de pair avec les inconvénients… Voilà donc de quoi un peu déchanter :

  • Pas de carburant, pas de groupe électrogène. Cela signifie que quand il fonctionne, il rejette des gaz de combustion. Par conséquent, impossible de le placer à l'intérieur de votre logement. Il doit être installé à l'extérieur (même dans une cave ou un garage est exclu).
  • L'appareil émet du bruit en état de marche. Les nuisances sonores peuvent être plus ou moins fortes en fonction de l'appareil.
  • Un groupe électrogène nécessite d'intervenir sur l'installation électrique pour le connecter au réseau domestique. Si vous n'avez aucune connaissance dans le domaine, réaliser la manœuvre par vous-même semble compromis. N'oubliez pas non plus le contrôle obligatoire de votre système.
  • Pour en revenir au carburant, vous devez disposer de diesel ou d'essence pour alimenter votre générateur. Cela veut dire que vous devrez en stocker une certaine quantité, surtout si vous souhaitez vous approvisionner suffisamment pour surmonter plusieurs coupures de courant. Mais le stockage et le générateur doivent tous deux être conformes à la législation sur l'environnement. Concrètement, selon la puissance du générateur et la quantité de carburant stockée, il est possible que vous ayez quelques démarches à entreprendre. Par exemple, vous pourriez être soumis à une obligation de déclaration ou devoir disposer d'un permis d'environnement pour le générateur, le stockage du carburant, voire pour les deux.
  • Le générateur de secours vérifie lui-même s'il est toujours opérationnel en effectuant régulièrement des tests. Ceux-ci consomment du carburant et obligent à prévoir un montant supplémentaire. Mais d'une manière générale, retenez qu'en plus, ce type de générateur doit être entretenu et engendre donc quelques frais.

Que retenir ?

Le générateur vous permet de ne pas subir les désagréments d'une coupure de courant. C'est son avantage et peut-être bien le seul d'ailleurs. En effet, sa fréquence d'utilisation restera limitée et même s'il semble pratique en guise de solution temporaire, il vous coûtera assez cher. D'ailleurs, il est très probable que votre investissement ne soit jamais rentabilisé. Par ailleurs, gardez bien en tête qu'il s'agit d'électricité et que les groupes électrogènes peuvent donc présenter certains dangers. Même s'ils semblent faciles à installer, nous vous recommandons vivement de contacter un professionnel.

Mis à jour le