Le compteur exclusif nuit : un système avantageux ?

Profitez du tarif exclusif nuit pour vos appareils électriques fonctionnant uniquement la nuit ! © Pixabay

Comme son nom l’indique, le compteur exclusif nuit ne tourne que pendant la nuit. Une particularité qui mérite de s’intéresser de plus près à son fonctionnement : installation, raccordement, redevance… Découvrez si ce compteur est fait pour vous et s’il est intéressant financièrement.

Vous avez comme projet de remplacer votre installation électrique ? Vous réfléchissez à changer de compteur électrique pour vous adapter au mieux à vos habitudes de consommation ? Voyons alors si le compteur exclusif nuit répond à vos attentes.

Fonctionnement de l’exclusif nuit

Nous vous le disions d’entrée de jeu : ce compteur fonctionne exclusivement la nuit. Pour approvisionner votre logement en électricité durant les journées en semaine et en week-end, vous avez donc besoin d’un second compteur (mono ou bihoraire). Cependant, sachez que vous disposez d’un code EAN identique pour les deux installations.

Le compteur exclusif nuit est placé sur un circuit électrique séparé. Il alimente les appareils de chauffage électrique à accumulation ou chauffe-eau étant donné leur consommation majoritairement nocturne.

Mais quelle est la période de nuit ? Elle s’étend sur neuf heures, généralement entre 22h et 7h du matin. Veillez toutefois à obtenir un horaire précis auprès de votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD).

Raccordement du compteur

Vous le savez maintenant, le compteur exclusif nuit est raccordé à une installation de chauffage à accumulation ou à un chauffe-eau à accumulation. Mais placer un boiler sur ce circuit peut causer quelques désagréments. En effet, l’énergie accumulée durant la nuit peut être utilisée en journée mais l’appareil ne se mettra pas en route. Cela veut dire que si vous puisez de l’eau chaude et arrivez à court pendant la journée, vous devrez attendre le début de la période de nuit. Entre-temps, l’appareil restera à l’arrêt et ne chauffera pas.

Vous pensez alors à brancher l’appareil à accumulation sur une autre prise pour remédier à ce problème temporaire ? L’idée était bonne mais elle est irréalisable. En effet, la réglementation interdit de placer un appareil muni d’une prise débranchable sur un circuit exclusif nuit. Si vous avez utilisé tout votre stock d’eau chaude, il va donc falloir faire preuve de patience. Votre compteur mono ou bihoraire complémentaire ne pourra pas alimenter votre équipement à accumulation.

Démarches d’installation

Si vous êtes toutefois décidé à placer un compteur exclusif nuit, faites part de votre volonté à votre GRD. Pour cela, introduisez votre demande directement via son site internet ou en téléchargeant et renvoyant le formulaire mis à votre disposition. Il vous communiquera une offre que vous devrez valider et payer avant que ne débutent la planification et la réalisation des travaux.

Concrètement, la prestation de votre GRD inclut :

  • La venue du technicien ;
  • La livraison et le placement du compteur dans le coffret ;
  • La livraison et la pose du disjoncteur dans le coffret ;
  • La mise en service du compteur.

La mise en service rejoint les travaux préparatoires à effectuer par le client. Vous devrez :

  • Libérer le local des compteurs ;
  • Acquérir un (ou plusieurs) coffret(s) auprès d’un fournisseur et les poser (sauf si c’est compris dans l’offre).

Dans le cas où le compteur doit être mis en service le jour des travaux, veillez à :

Pour le prix de placement d’un compteur exclusif nuit en coffret, comptez par exemple 70,18 euros (TVAC) chez Sibelga.

Tarifs et redevance de l’exclusif nuit

Euros
© Pixabay

En Belgique comme ailleurs, le prix de l’électricité varie selon le moment d’utilisation. Il est logiquement plus élevé lors des pics de consommation (correspondant surtout aux journées) et moins élevé le reste du temps. Cette différence a pour conséquence de nous inciter à disposer d’un compteur offrant un tarif nuit.

Le compteur exclusif nuit présente donc un prix plus intéressant qu’un compteur mono-horaire pour vos consommations nocturnes. Par contre, le coût de base de l’électricité proposé est généralement égal au tarif nuit du compteur bi-horaire. Pour connaître les offres des fournisseurs (Engie Electrabel, Essent…), utilisez le comparateur des prix de l’électricité.

Votre gain avec l’exclusif nuit se situe plutôt au niveau de la redevance de distribution perçue par votre GRD : elle est plus faible que celle des heures creuses du bi-horaire.

Par ailleurs, dans la catégorie « prix de l’énergie » indiquée sur votre facture, aucune facturation fixe n’a été attribuée au compteur exclusif nuit. Un avantage qui signifie concrètement que si vous ne consommez rien, vous ne payez rien. Cette situation n’est par contre pas vraie pour les autres compteurs : ils font chacun l’objet d’une redevance fixe (ou abonnement annuel) déterminée par votre fournisseur d’énergie.

Un compteur à conseiller ?

Le bémol du compteur exclusif nuit, c’est qu’il vous impose d’avoir deux circuits électriques distincts. Prévu pour les chauffages à accumulation, il est intéressant si vous possédez de telles installations. Pas pour le prix du kWh de l’électricité mais bien pour la redevance de distribution.

Par contre, si vous prévoyez d’acheter une installation de chauffage, avez-vous au préalable comparé le chauffage électrique et le chauffage au gaz ? Sachez tout de même que le système à accumulation est assez coûteux à placer et que le prix du gaz est généralement moins élevé que celui de l’électricité. Pour réaliser des économies, faites un choix en tenant compte de la taille de votre logement et de vos besoins de chauffage. C’est surtout comme cela que vous diminuerez significativement votre facture d’énergie !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.