Le compte à vue : toutes les infos à connaître

Le compte à vue vous permet d’effectuer un certain nombre d’opérations et d’avoir toujours à disposition votre argent. © iStock

Comment ignorer l’existence du compte à vue ? Également appelé compte courant, il est employé pour gérer ses finances au quotidien. Il peut donc se révéler très pratique ! C’est pourquoi nous vous expliquons comment en ouvrir un, ce qu’il rapporte et ce qu’il coûte. Alors, prêt à découvrir toutes ses caractéristiques ?

Le compte à vue, c’est le produit bancaire indispensable dès que vous êtes amené à utiliser de l’argent. Simple à prendre en main et accessible à tous, il allie sécurité et services. Vous en doutez ? Voici tout ce qu’il offre comme possibilités !

Qu’est-ce qu’un compte à vue ?

Si vous souhaitez un outil servant à réaliser vos opérations bancaires journalières, vous êtes au bon endroit. En effet, c’est exactement le but du compte à vue. Il vous permet ainsi de retirer de l’argent, d’effectuer des virements et des paiements ainsi que d’activer des domiciliations.

Jugé indispensable, il est sollicité par de nombreux Belges qui y font verser leurs revenus. Il peut s’agir de leurs salaires mais aussi de leurs allocations familiales, de remboursements… Bref, tout est imaginable.

Ceci dit, le compte à vue ne sert pas toujours qu’à déposer de l’argent. Selon votre situation financière, votre banque peut vous autoriser à passer en négatif. Pour cela, elle met à votre disposition une réserve d’argent sur votre compte utile en cas de frais imprévus. Cette ouverture de crédit a pour avantage d’être assez souple puisqu’elle a une durée illimitée et vous accorde un remboursement des sommes prélevées à votre propre rythme.

La loi vous impose toutefois une contrainte : vous devez ramener le solde à zéro une fois tous les ans si le découvert maximal est fixé à 3 000 € et tous les 5 ans pour une ligne de crédit supérieure à 3 000 €. Par ailleurs, un crédit n’est jamais gratuit. Ce découvert entraînera des intérêts débiteurs qui peuvent vous coûter cher !

Comment faire des opérations bancaires ?

Pour gérer vos dépenses et recettes courantes, vous avez besoin d’un compte à vue mais aussi d’une carte bancaire. Selon vos besoins, il peut s’agir d’une carte de débit et/ou d’une carte de crédit. Dans tous les cas, elles sont associées à votre compte à vue et vous permettent de payer dans un magasin, dans un restaurant, sur internet et d’effectuer des retraits d’espèces dans un distributeur automatique.

Règlement d'un achat par carte de banque
Pour régler vos achats en magasin, vous avez besoin d’une carte de débit ou de crédit. © iStock

Avec un compte à vue, vous pouvez aussi réaliser des versements vers le compte d’une autre personne ou d’une entreprise. Pour effectuer un virement, vous avez trois possibilités : le faire manuellement, exécuter un ordre permanent ou une domiciliation.

Avec un ordre permanent, vous payez automatiquement tous vos frais d’un montant fixe. Il peut par exemple s’agir de votre loyer, d’une pension alimentaire ou d’un transfert vers votre compte d’épargne. Les avantages de ce système ? Vous choisissez le montant ainsi que la périodicité du virement. De plus, vous pouvez à tout moment procéder à une modification.

Par contre, en cas de domiciliation, vous autorisez vos créanciers à encaisser directement vos factures auprès de votre banque. Cela s’appelle un mandat. La somme débitée peut donc changer d’un mois à l’autre, tout comme la date de prélèvement. Néanmoins, grâce à cette méthode, vous êtes certain de payer à temps vos factures.

Horloge avec pièces de monnaie empilées
En autorisant un créancier à débiter de votre compte à vue le montant dû, vous évitez les frais de rappel. © iStock

Par ailleurs, sachez que vous pouvez effectuer vos opérations bancaires de différentes façons :

  • au guichet de votre banque ;
  • aux terminaux Self de votre agence (Self banking) ;
  • sur internet depuis votre ordinateur, smartphone ou tablette.

Les démarches pour ouvrir un compte à vue

Utilisation d'une carte de débit ou de crédit
© iStock

Tout d’abord, il faut savoir que chaque personne résidant en Belgique a le droit de disposer d’au moins un compte à vue auprès d’une banque. En effet, la loi impose aux établissements de crédit un service bancaire de base afin que chacun puisse faire des paiements et recevoir de l’argent. Dans certains cas, la banque peut toutefois refuser une demande pour ce service. Cela peut par exemple arriver si vous avez commis une escroquerie ou profitez déjà d’un compte à vue.

Pour obtenir le service de base, il suffit de vous rendre dans la banque de votre choix. Sachez tout de même que cette formule ne permet pas de descendre en-dessous de zéro. Généralement, pour pouvoir prétendre à un compte à vue, un âge minimum est requis. La limite fixée varie selon la politique individuelle de la banque.

En deçà de 18 ans, la présence de l’un des parents est obligatoire pour pouvoir ouvrir un compte à vue. En effet, tant que leur enfant n’est pas majeur, ils bénéficient du statut de représentant légal et gardent le contrôle du compte. Ils peuvent par exemple décider, en accord avec la banque, du plafond fixé pour les retraits aux distributeurs automatiques.

Deux possibilités s’offrent à vous pour ouvrir un compte à vue : soit vous vous adressez à l’agence locale de la banque de votre choix, soit vous passez par son site internet.

Les différents comptes à vue

Vous êtes décidé à ouvrir un compte à vue ? Sachez alors que les banques proposent généralement plusieurs formules. Vous pouvez ainsi choisir un compte à vue sous forme de pack pour un prix mensuel fixe. Ce type de produit vous donne droit soit à l’utilisation illimitée des services bancaires, soit à un nombre restreint de transactions. Si vous dépassez la limite fixée, vous payez séparément chaque opération effectuée.

À côté de ce système de forfait all-in ou presque existent les comptes à vue sur-mesure. Ils vous permettent de demander et de payer un par un les services et les cartes dont vous avez réellement besoin. Ils sont souvent gratuits ou assortis d’une faible redevance mensuelle.

En plus des comptes à vue classiques, il y a les comptes à vue en ligne. Comme leur nom l’indique, leur principale caractéristique est d’être réservés à l’internet banking. Cependant, grâce à l’interface en ligne suggérée par toutes les banques (PC banking), vous pouvez effectuer vos opérations sur internet quel que soit votre type de compte à vue.

Paiement en ligne avec une carte de banque
Avec un compte à vue en ligne, vous effectuez vos opérations courantes uniquement via votre ordinateur, smartphone ou tablette. © iStock

Mais ce n’est pas tout ! Notez aussi que vous trouverez des comptes destinés à un public cible précis. Il s’agit par exemple des comptes à vue Jeunes.

Enfin, il est possible d’opter pour un compte à vue personnel ou commun. Leur différence ? Avec le premier système, vous êtes l’unique titulaire du compte et vous seul pouvez donc l’utiliser. Par contre, le principe du compte commun est d’être au nom de plusieurs personnes. Il est notamment privilégié par les couples et les cohabitants afin de gérer leurs dépenses du quotidien.

Les frais associés à un compte à vue

Combien coûte un compte à vue ? Il est difficile de vous fournir une réponse précise car chaque banque fixe ses propres tarifs. Toutefois, en règle générale, vous devrez faire face aux frais suivants :

  • Les frais de tenue de compte comprenant :
    • Les frais d’ouverture : ils sont imputés lorsque vous ouvrez un compte à vue ;
    • Les frais de clôture : ils vous sont réclamés lorsque vous fermez votre compte ;
    • Les frais de gestion : ils correspondent aux frais que vous facture votre banque pour gérer votre argent au quotidien.
  • Les frais liés à vos opérations bancaires : l’utilisation de vos cartes de paiement et vos transactions peuvent donner lieu à des frais distincts. Selon votre banque et la formule choisie (pack, compte sur-mesure…), vous payerez ainsi :
    • vos retraits d’argent par carte de débit aux automates d’autres banques ;
    • vos retraits d’argent par carte de crédit aux distributeurs automatiques ;
    • vos opérations au guichet ;
    • vos virements papier nationaux/européens ;
    • vos opérations refusées (comme vos ordres permanents).

Attention : ceci n’est qu’un aperçu global des frais existants ! Pour connaître tous ceux pouvant être appliqués, consultez la liste des tarifs mise à disposition par les banques dans leurs agences ou sur leur site web.

Concernant le service bancaire de base, il peut lui aussi être payant ! En effet, depuis le 1er janvier 2016, la banque peut réclamer un montant maximum annuel de 15,17 euros.

Par ailleurs, ne vous fiez pas toujours aux discours attractifs des banques. Plusieurs d’entre elles prétendent que leurs comptes sont gratuits mais en réalité, elles vous facturent des frais dans certaines situations. Par contre, il est vrai que souvent, les comptes en ligne ne coûtent rien. Le revers de la médaille ? Ils vous privent de l’accès à certains services comme le Self banking.

Pour terminer, sachez qu’un compte à vue peut vous rapporter de l’argent. En effet, lorsque vous êtes en positif, votre banque vous accorde parfois des intérêts créditeurs. Malheureusement, certains comptes à vue ne sont plus rémunérés. De plus, quand ils le sont encore, les taux sont généralement très bas et selon les établissements, ils ne s’appliquent qu’à partir d’un montant minimum.

Les différences entre compte à vue, d’épargne et à terme

Compte à vue Compte d’épargne Compte à terme
Possibilité d’épargner ×*
Carte de paiement × ×
Transfert d’argent vers le compte d’un tiers ×** ×
Effectuer des paiements × ×
Y verser de l’argent ou en retirer ×

* Si vous pouvez en effet stocker votre argent sur un compte à vue, il ne vous rapportera pas grand chose. Les taux d’intérêt sont plus avantageux sur un compte d’épargne et à terme.
** Sauf exceptions, depuis votre compte d’épargne, vous ne pouvez effectuer des virements que vers votre propre compte à vue.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.