Qu’est-ce qu’un compte d’épargne réglementé ?

Compte d'épargne : notions de base. Crédit : Pixabay

Les banques font preuve d’ingéniosité pour capter notre épargne ! Elles lancent en permanence de nouveaux produits dans lesquels placer notre argent. Parmi ces produits, certains sont dits “réglementés” et pas d’autres. Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce qu’un produit réglementé est plus sûr qu’un non réglementé ? À toutes ces questions et à bien d’autres, KillMyBill va tenter d’apporter des réponses.

On appelle compte d’épargne réglementé un produit bancaire qui permet à des personnes physiques ou morales de placer des capitaux en échange d’une rémunération et qui respectent un certain nombre d’exigences définies par la loi. Parmi ces exigences, figurent l’obligation de proposer un taux de base et une prime de fidélité. Cette prime de fidélité ne peut, par ailleurs, être acquise qu’après douze mois. La définition précise du taux de base et de la prime de fidélité sont par ailleurs définies par la loi.

On comprend donc que ces comptes sont dits “réglementés” car ils répondent à un certain règlement. Cela n’a rien à voir avec la solidité de la banque qui offre ces produits ou encore sur le niveau de risque de ces derniers. Ainsi, une banque très solide peut très bien ne pas commercialiser de comptes réglementés. De plus, un organisme bancaire peut décider de proposer des comptes d’épargne réglementés en même temps que des comptes d’épargne non réglementés.

Enfin, outre la prime de fidélité, les comptes d’épargne réglementés apportent un avantage fiscal non négligeable. Les intérêts sont en effet soumis au précompte mobilier de 15 % mais avec une exonération partielle de 1 900 € par personne, soit 3 800 € pour les comptes joints. Pour être clair, les 1 900 premiers euros d’intérêts sont totalement exonérés d’imposition pour un personne seule. Pour les comptes d’épargne non réglementés, l’imposition est plus lourde puisque la totalité des intérêts est imposée au taux de 25 %.

Pas mal d’avantages donc pour ces comptes d’épargne réglementés. Néanmoins, vous l’aurez compris, comme les banques ont l’obligation de proposer une prime de fidélité, le taux de base de ces comptes est souvent moins élevé que le taux de base proposé par des comptes d’épargne non réglementés. Si vous avez un horizon d’investissement inférieur à un an, il est sans doute préférable de vous orienter vers d’autres produits, sans prime de fidélité.

Par ailleurs, la prime de fidélité est versée chaque trimestre, après douze mois d’investissement. Les intérêts des premiers et deuxièmes mois de chaque trimestre ne sont placés sur votre compte et ne rapportent des intérêts qu’après respectivement deux mois et un mois. Ce n’est pas optimal !

Si vous souhaitez tout de même ouvrir un compte d’épargne réglementé, privilégiez les taux de base élevés s’il y a un risque que vous laissiez votre argent moins de douze mois. Si vous êtes certain de conserver votre argent placé plus de douze mois, privilégiez les comptes dont la somme du taux de base et de la prime de fidélité est la plus élevée. Si cette somme est la même pour plusieurs comptes, privilégiez celui qui propose le taux de base le plus élevé, c’est plus sûr !

Alors n’hésitez plus, ouvrez un compte d’épargne réglementé ! Comparez en détail les offres grâce à notre simulateur.

[Illustration by mailsparky – CC ]

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.