Votre consommation de gaz influence-t-elle le prix du kWh ?

Eni et Lampiris ont mis en place une grille tarifaire qui évolue selon votre consommation de gaz. © Pixabay

En Belgique, quelques fournisseurs fixent leurs tarifs de gaz en tenant compte de votre consommation. L’intérêt pour vous est le suivant : si vous en utilisez beaucoup, vous êtes censé profiter d’un prix intéressant. Vous désirez savoir quels sont les barèmes fixés ? Alors vous êtes au bon endroit !

Mise à jour au 02 juin 2016 : Dans ses cartes tarifaires, Eni n’affiche désormais plus par classes de consommation les coûts du gaz qu’il facture. Seul Lampiris continue de le faire mais il ne différencie pas le prix du kWh en fonction de ces catégories. Celles-ci influencent uniquement le montant de la redevance de son offre à prix variable « Tip » : plus vous consommez, plus votre abonnement annuel est élevé.

Savez-vous combien de gaz vous consommez ? Connaître cette information vous sera utile afin de déterminer dans quelle catégorie tarifaire vous vous situez. Pour le moment, en Belgique, il n’y a que deux fournisseurs qui ont établi différentes classes de consommation : Eni et Lampiris. Lorsque vous voudrez que l’un d’eux alimente votre logement en gaz, vous devrez donc logiquement lui transmettre votre consommation annuelle. De cette manière, il pourra aussi estimer le montant de votre première facture.

Les différentes catégories de consommation

En consultant par exemple les cartes tarifaires de Lampiris, vous remarquerez la présence de trois classes de consommation pour le gaz :

  • Light, qui vous convient si votre consommation annuelle n’excède pas 5 000 kWh ;
  • Sweet, qui s’adresse aux clients dont la consommation annuelle est comprise entre 5001 kWh et 30 000 kWh ;
  • Standard, dont les tarifs s’appliquent aux consommations annuelles supérieures à 30 000 kWh.

Du côté d’Eni, les catégories instaurées sont sensiblement identiques avec une consommation annuelle allant de…

  • 0 à 5 000 kWh ;
  • 5001 à 25 000 kWh ;
  • 25 001 à 100 000 kWh.

Notez que cette entreprise a mis les mêmes en place pour l’électricité.

Ça, ce sont les chiffres. Mais à quoi correspondent-ils ?

Une consommation annuelle ne dépassant pas 5 000 kWh est rencontrée chez les petits utilisateurs de gaz. Ceux-ci en consomment par exemple pour cuisiner ou pour obtenir de l’eau chaude.

Les tarifs appliqués pour une consommation oscillant entre 5 001 kWh et 25 000 kWh (ou 30 000 kWh) concernent les personnes qui utilisent le gaz pour la cuisson de leur aliments, l’eau chaude et le chauffage (à l’aide d’une chaudière). Nous pouvons alors parler de consommateurs moyens.

Et enfin, la dernière classe de consommation, valable de 25 000 kWh à 100 000 kWh ou tout simplement dès 30 000 kWh. Elle a trait à la petite chaufferie et regroupe les grands logements, les petits immeubles de bureau, les supermarchés…

Votre usage de gaz a diminué ?

Si pour une raison ou une autre vous vous apercevez que vous utilisez moins de gaz qu’auparavant, pensez à changer de tranche de consommation. Pour ce faire, prenez contact avec votre fournisseur. Il se chargera à cette occasion de vous expliquer ce qu’il advient de votre abonnement et de vous dire quel tarif du kWh de gaz vous sera désormais facturé.

Plus on consomme, moins on paie

Pour le moment, plus vous utilisez en grande quantité du gaz ou de l’électricité, plus vous bénéficiez de tarifs bas. Ce système est qualifié de dégressif. Mais cela est-il logique ? En fait, pas vraiment… En effet, il n’incite pas les ménages à consommer moins d’énergie, bien au contraire, et pose également un problème de justice sociale. En effet, d’après les statistiques, ce sont les ménages les plus aisés qui consomment le plus et non pas les revenus les plus précaires.

C’est d’ailleurs en raison de ces deux problématiques qu’il est question depuis plusieurs années d’instaurer une tarification progressive de l’électricité en Belgique. Son principe ? Exactement l’inverse du mécanisme actuel. Autrement dit, moins vous consommerez, moins vous payerez cher le kWh. Mais pour différentes raisons, il semblerait que ce système ne sera pas imposé.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.