Comment changer d’opérateur télécom ?

Bonne nouvelle : un abonnement internet ou GSM sans engagement peut être résilié à tout moment et sans frais ! © iStock

Changer d’opérateur mobile ou internet est souvent bénéfique et pourtant, ce type de démarche peut faire peur. En effet, si vous savez ce que vous quittez, vous n’êtes jamais certain que la concurrence tiendra ses promesses. Soyez cependant rassuré : la migration n’est pas aussi compliquée qu’elle n’y paraît.

Pourquoi changer d’opérateur ?

Rejoindre un autre fournisseur d’accès à internet (FAI) ou opérateur GSM, c’est un peu la promesse de bénéficier d’avantages que vous n’aviez pas jusque là. Vous pouvez simplement vouloir réduire votre facture, bénéficier de nouvelles options, profiter d’un déménagement pour revoir vos abonnements télécoms ou rompre tout lien avec une entreprise dont le service vous a déçu.

Mais pour ne pas regretter votre décision, encore faut-il savoir comment choisir votre opérateur GSM et internet. En identifiant vos besoins et habitudes de consommation, vous optimiserez vos chances de souscrire le contrat fait pour vous. Alléchant, non ?

Réduire votre facture…

Mais ce n’est pas tout ! Changer d’opérateur, c’est aussi l’occasion idéale pour réaliser des économies. Pour ce faire, comparez les offres internet en Belgique et les abonnements GSM. Pourquoi vous priver du meilleur rapport qualité/prix quand toutes les informations sont à portée de main ?

Vous constaterez rapidement que certains opérateurs proposent des prix bien plus élevés que d’autres. Généralement, plus une offre est chère, plus elle est complète en termes de services fournis. Cependant, vous pouvez très bien trouver votre bonheur auprès d’entreprises plus petites. Elles essaient en effet de se démarquer des gros opérateurs en proposant des tarifs attractifs tout en assurant une qualité respectable.

… sans oublier la qualité des services

Pour vous aider à départager les fournisseurs, l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications) a défini neuf indicateurs. Ils sont liés aux domaines suivants : délai de mise en service, pannes et dérangements, performance du service clientèle, plaintes sur les factures, taux de couverture des réseaux mobile. Vous trouverez sur le site internet du régulateur un baromètre de la qualité de service permettant de comparer les entreprises sur ces différents critères.

La qualité des services variant fort d’une entreprise à l’autre, elle est souvent à l’origine de la résiliation d’un contrat mobile ou internet. Et cela peut se comprendre facilement. Quand par exemple votre vitesse de connexion est moins élevée que celle promise ou que des erreurs de facturation arrivent à répétition, vous pouvez perdre patience. Bref, qu’importe votre motif, changer d’opérateur est une solution radicale mais efficace !

Quand changer d’opérateur ?

Vous avez un abonnement GSM ou internet sans engagement ? Dans ce cas, bonne nouvelle : vous pouvez résilier votre contrat dès que vous le souhaitez et gratuitement. Précisez à votre opérateur si vous voulez que la coupure soit immédiate ou non et il agira en fonction de votre demande. Vérifiez tout de même si des délais de préavis sont indiqués dans votre contrat.

Vous avez un contrat à durée déterminée ? Alors sachez que vous pouvez logiquement y mettre un terme lorsqu’il arrive à échéance. Il vous suffit à ce moment-là de ne pas le renouveler. Grâce à la loi de 2012 sur les télécoms, vous avez aussi la possibilité de couper votre abonnement à tout moment sans frais si les six premiers mois d’engagement sont passés. Cela est vrai pour votre fournisseur d’accès à internet, de TV mais aussi votre opérateur mobile et de téléphonie fixe. Par contre, si vous voulez rompre votre contrat avant ces six premiers mois, vous aurez des indemnités à payer. Comptez qu’elles s’élèveront au maximum au restant des frais d’abonnement à payer jusqu’à la fin de cette période.

Mais que serait une règle sans exceptions ? Dans le cas où vous avez profité d’une réduction sur l’achat d’un appareil (GSM, tablette…), vous devez verser à votre opérateur sa valeur résiduelle si vous voulez résilier votre contrat avant les six premiers mois. Autre situation : si votre fournisseur vous a fait bénéficier de prix avantageux en échange d’un engagement sur la durée, vous devez respecter votre contrat. Il s’agit alors d’un abonnement à réduction longue durée.

Les démarches à faire pour changer…

D’opérateur GSM

  1. Vous gardez le même numéro d’appel et avez trouvé votre nouvel opérateur. Ce dernier s’occupe alors de mettre au courant votre ancien opérateur que vous avez choisi de résilier votre abonnement GSM. Vous devez simplement signer une lettre de transfert de numéro pour officialiser la fin de votre contrat auprès de la précédente entreprise. N’oubliez pas d’y indiquer la date de résiliation que vous souhaitez afin d’éviter d’éventuels frais de rupture de contrat ou une coupure de service durant plusieurs jours.
  2. Vous voulez changer de numéro et ne savez pas encore vers quel autre opérateur vous tourner. Vous devez ici prévenir vous-même votre ancien fournisseur de votre volonté de coupure et lui envoyer par écrit une lettre de résiliation.

Comment ça se déroule ?

Lorsque vous changez d’opérateur mobile, que vous conserviez ou non votre numéro d’appel, vous recevez une nouvelle carte SIM. Avant de l’insérer dans votre GSM, pensez à copier les données vers la mémoire de votre téléphone sinon vous les perdrez.

Dès que le service de votre ancien opérateur est désactivé, vous pouvez changer de carte SIM et la neuve se connectera au réseau de l’entreprise voulue. Dans le cas où vous désirez garder votre numéro, votre nouvel opérateur effectuera l’opération de portage à la date convenue. Normalement gratuite, elle est censée être réalisée dans les 24 heures par rapport au jour fixé. Vous recevrez d’ailleurs un SMS de confirmation lorsqu’elle est terminée. Si le délai venait à être dépassé, vous pouvez bénéficier d’une indemnité par jour de retard (entre 3 et 5 euros). Bien sûr, qui dit nouvelle carte, dit nouveau code PIN. Selon vos préférences, modifiez-le afin de remettre l’ancien et n’oubliez pas de configurer votre messagerie vocale.

D’opérateur internet

La première chose à faire est de commander votre nouvel abonnement internet auprès du fournisseur de votre choix. Ce n’est que lorsque vous avez souscrit ce contrat que vous pouvez résilier celui chez votre ancien opérateur. Il vous suffit alors de communiquer à ce dernier la date d’activation du nouvel abonnement.

Gardez en tête que c’est par écrit que vous devez transmettre ce genre d’information. Si vous commencez par rompre votre contrat actuel, vous risquez d’être coupé pendant un certain temps (de plusieurs jours à plusieurs semaines).

Comment ça se déroule ?

Lors d’un changement de fournisseur d’accès à internet, vous pouvez rencontrer deux cas : soit votre nouvel opérateur utilise le même réseau que l’ancien (ligne téléphonique, technologie DSL), soit il travaille sur un réseau différent (câble, satellite…).

Dans la première situation, la désactivation et l’activation ont lieu le même jour. Suivez les instructions transmises par votre nouvel opérateur et vous devriez récupérer rapidement un signal internet chez vous. Le tout est de configurer correctement les paramètres de connexion au réseau.

Dans le second cas, vous devez vous arranger pour que la désactivation et l’activation aient lieu à la même date. Pas d’inquiétude, il vous suffit pour cela de communiquer à votre nouveau fournisseur la date de résiliation enregistrée par votre ancien opérateur. En prenant cette précaution, vous ne devriez pas être coupé d’internet pendant plus de 8 heures.

Si jamais vous constatez que votre modem ne se connecte pas alors que la date d’activation est passée, n’hésitez pas à contacter le service clients de votre nouveau fournisseur. Il vérifiera à distance l’état de votre ligne et devrait vous aider à résoudre un éventuel problème de configuration.

Ce qu’il faut retenir de ce guide ?

Pour changer d’opérateur télécom, veillez à respecter deux grandes étapes : réfléchir à quand changer d’opérateur et en choisir un nouveau ainsi qu’une offre en prenant en compte vos besoins et votre budget. Avec ça, vous êtes sur la bonne voie pour réaliser des économies !

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.