C’est quoi la technologie ADSL ?

L'asymétrie de l'ADSL permet de limiter certains problèmes techniques comme les bruits causés par des perturbations électromagnétiques. © Pixabay

À la fin des années 90, Proximus (alors Belgacom) lançait sur le marché belge l’ADSL. Au fil du temps, le nombre d’internautes utilisant cette technologie pour être reliés au web n’a cessé de grandir. Grâce à elle, ils ont commencé à pouvoir surfer plus vite et plus longtemps. Mais que signifie concrètement l’ADSL ?

Cela fait plus de quinze ans maintenant que nous les Belges pouvons profiter de l’ADSL. Fin 1999, nous étions un millier à utiliser cette technologie mais elle s’est rapidement répandue dans de nombreux foyers. La preuve, nous sommes aujourd’hui plusieurs millions à en bénéficier grâce à l’importante couverture du réseau dans notre pays. Ce beau succès, dû au rôle majeur que la Belgique a joué dans le déploiement de l’ADSL, aura permis au passage à Proximus de se créer une belle place sur le marché. À l’époque, l’entreprise était en effet l’une des seules à proposer une offre commerciale en la matière.

Cependant, tout cela ne vous apprend pas comment fonctionne cette technologie ! Son point fort ? Mettre à disposition des consommateurs une connexion internet avec un débit plus élevé qu’auparavant et de multiples services (offres multiplay) : TV, téléphone… Comment cela est-il possible ? Et pourquoi existe-t-il des différences de débit entre les zones d’habitations ? Autant de questions auxquelles KillMyBill vous répond !

La définition de l’ADSL

Le sigle ADSL, qui vient de l’anglais, signifie « Asymmetric Digital Subscriber Line » ou liaison numérique à débit asymétrique sur ligne d’abonné. Cela ne vous parle pas davantage ? Alors quelques explications s’imposent ! Pour commencer, il faut savoir que cette technologie transporte les données numériques avec un haut débit via les fils de cuivre de votre téléphone fixe mais en utilisant d’autres fréquences (les hautes) que celles empruntées par ce dernier (les basses). L’installation d’un filtre ADSL sur chacune de vos prises téléphoniques est dès lors indispensable lorsque vous branchez votre box ADSL. Ce petit boîtier permet de séparer les différents signaux échangés sur votre ligne et vous garantit ainsi un bon accès à internet.

Pour combiner sur le même réseau câblé le transport de la voix avec celui de données en provenance et à destination du web, l’ADSL divise la bande passante en trois parties :

  1. un premier canal est réservé au transport de la voix ;
  2. un deuxième à l’envoi des données sur internet : le « upload » ;
  3. un troisième à la réception des données venant d’internet : le « download ».

Par ailleurs, profiter de l’ADSL chez vous est assez simple. Il vous suffit de vous procurer un modem compatible qui va assurer la transmission des données entre votre installation et votre fournisseur d’accès à internet sur la boucle locale. Pour information, celle-ci consiste en un ensemble de fils de cuivre présents entre votre équipement et le commutateur local auquel il est relié. La boucle locale représente donc la partie finale de la ligne téléphonique qui permet à l’opérateur d’accéder directement à l’abonné.

Un flux des données asymétrique

Comme son nom l’indique, l’ADSL est une technologie asymétrique car le débit de téléchargement de données est supérieur au débit d’envoi. Cette différence n’est évidemment pas due au hasard et s’explique par plusieurs raisons.

D’abord, les utilisateurs consommant davantage de données qu’ils en émettent, il était logique d’attribuer plus de fréquences à cette fonction. Ensuite, si cette asymétrie permet d’accéder instantanément à des sites web, elle promet aussi une connexion permanente à internet. Vous pouvez également très bien téléphoner sans devoir interrompre pour autant vos sessions de navigation. Autre point : cette solution vous donne la possibilité de relier plusieurs ordinateurs sur la même ligne ADSL. Et enfin, il a été constaté que des débits ascendants (upload) et descendants (download) identiques (SDSL) entraînent la présence de parasites qui réduisent les débits.

Et justement, en parlant des débits, comptez que l’ADSL peut atteindre 8 Mb/s en flux descendant et 640 Kb/s en flux remontant. Les chiffres dépendent toutefois de plusieurs paramètres dont le diamètre du câble et la distance entre chez vous et le central téléphonique.

Les avantages de l’ADSL

  • Services multiples : internet, téléphone par ADSL, télévision par ADSL, vidéo à la demande… ;
  • Technologie haut débit : téléchargement possible de logiciels, de jeux, de transferts de fichiers volumineux… ;
  • Grande couverture du territoire belge : 99,9 % de la population a accès à cette technologie ;
  • Installation facile : votre fournisseur vous fournit l’équipement nécessaire afin que vous puissiez surfer rapidement et sans contrainte ;
  • Nombreuses offres d’abonnements internet proposant cette technologie ;
  • Liberté de la ligne téléphonique : vous pouvez téléphoner tout en continuant à naviguer de façon fluide sur le web ;
  • Connexion permanente : vous avez la possibilité de rester connecté 24 heures sur 24 sans devoir payer plus cher votre abonnement.

Les inconvénients de l’ADSL

La force du signal se perd avec la distance. Plus la centrale téléphonique de votre opérateur internet se situe loin de votre domicile, moins le signal est élevé. Par conséquent, les chances de pouvoir bénéficier du débit maximal annoncé dans les publicités sont assez faibles même si de nouvelles technologies apparaissent.

Par ailleurs, l’affaiblissement du signal se constate par une détérioration de celui-ci. Les fréquences les plus hautes sont les premières touchées car elles sont les plus sensibles. Les perturbations les plus fréquentes sont les bruits qui se traduisent par des interférences et des déconnexions à répétition.

Une connexion ADSL de qualité ?

Le débit, qui correspond à la vitesse de transfert des informations entre internet et votre ordinateur, se calcule en mégabits par seconde. Il varie bien entendu en fonction de votre abonnement ADSL mais de biens d’autres critères également :

  • La qualité de votre ligne téléphonique : caractéristiques du câble en cuivre, présence de signaux parasites… ;
  • Le modem ou la box utilisé : les débits supportés dépendent de votre équipement ;
  • Le type de connexion entre votre ordinateur et votre modem : le mode Ethernet est généralement conseillé ;
  • La longueur de votre ligne téléphonique.

Ce dernier point est sans doute le plus problématique lorsque vous utilisez le réseau cuivre du téléphone. Vous devez être conscient que le débit ADSL annoncé par les opérateurs est le débit ADSL maximal possible. Si votre habitation est localisée à une distance trop importante du central téléphonique, vous aurez un débit très réduit. En fait, plus la longueur du câble augmente et son diamètre est limité, plus la déperdition du signal sera forte.

Pour vous donner une idée, partez du principe qu’un débit ADSL de 8 Mb/s est stable jusqu’à une longueur de câble d’environ 1,6 kilomètre. Au-delà, il sera réduit à 4 Mb/s tant que la distance est inférieure à 3,6 kilomètres. Si vous habitez plus loin, vous êtes donc fortement désavantagé.

Les autres technologies DSL

Pour rappel, le principe des technologies DSL est de permettre à l’internaute de se connecter à internet par les lignes téléphoniques classiques (paires torsadées).

Il existe deux grandes catégories parmi les technologies xDSL : celles utilisant une transmission symétrique et celles utilisant une transmission asymétrique. Dans le cas des premières, la vitesse de transfert ordinateur – internet (upload) est identique au taux de transfert internet-ordinateur (download). Pour les secondes, nous l’avons vu, la vitesse d’upload est inférieure à la vitesse de download.

Les connexions symétriques

  • HDSL : elle fut la première technique issue de DSL et est apparue au début des années 1990. Elle permettait un débit de 2 Mb/s dans les 2 sens sur trois paires torsadées ;
  • SDSL : avant que le HDSL2 ne voit le jour, le SDSL a été mis au point pour une plus courte distance que le HDSL.

Les connexions asymétriques

Selon la configuration, le VDSL peut être une technologie symétrique ou asymétrique. Grâce à lui, l’internaute profite d’une navigation plus fluide qu’avec l’ADSL. Est ensuite arrivé le VDSL2 qui permet d’augmenter le débit descendant jusqu’à 100 Mb/s.

Quelle offre est faite pour vous ?

Quand vous comparez les offres internet, vous ne savez pas quel abonnement choisir à cause des différentes technologies indiquées ? Avant de signer votre contrat, renseignez-vous alors sur le débit dont vous disposerez chez les différents opérateurs. Pour ce faire, prenez contact avec eux et en fonction de votre adresse, ils vous diront quelle sera la vitesse maximale disponible sur votre ligne.

Saviez-vous que pour découvrir la vitesse de votre connexion internet, vous pouvez aussi effectuer un test de débit en ligne ? Il s’agit d’un speedtest. Avant de le réaliser, vous devez déterminer quel type de connexion mettre à l’épreuve : la connexion par câble ou la connexion Wi-Fi ? En fonction de votre choix, les résultats seront différents.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.