L’APERe, l’ASBL incontournable pour les énergies renouvelables

Depuis 2002, l'APERe assure la mission de Facilitateur éolien avec le soutien de la Wallonie. © Pixabay

En Belgique, l’APERe est un acteur incontournable du secteur énergétique. Active depuis 1991, cette association donne de la voix partout : dans les médias, les écoles, auprès des particuliers, professionnels, collectivités… Bref, impossible de passer à côté d’elle ! Mais connaissez-vous toutes ses compétences ?

Qui est l’APERe ?

L’APERe, l’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables, est la référence en matière d’énergies renouvelables (EnR). Elle oeuvre dans les domaines de l’éolien, de l’hydroélectricité, du solaire photovoltaïque et du thermique… tout en portant une attention particulière à l’utilisation rationnelle de l’énergie (URE). C’est notamment le cas lorsqu’elle s’intéresse aux installations pouvant être utilisées par les ménages et petits bâtiments.

Reconnue comme un organisme d’éducation permanente, l’APERe mène trois types d’actions :

  1. Des activités d’éducation ;
  2. Des activités de conseil ;
  3. Des activités de réseau et promotion.

Cela signifie qu’elle est très présente sur le terrain en organisant par exemple des conférences, des animations scolaires ainsi que des campagnes d’information et de sensibilisation destinées au grand public. Mais attention, elle ne s’adresse pas uniquement aux particuliers puisqu’elle met aussi son service à disposition des communes, coopératives, pouvoirs publics et professionnels du secteur de l’énergie. Elle leur apporte son expertise et ses analyses dès qu’ils ont besoin d’aide pour résoudre un problème.

Par ailleurs, l’APERe n’hésite pas non plus à intervenir dans les médias via des partenariats avec la presse spécialisée ou des communiqués publiés à leur attention.

Trois principaux pôles d’activités

1. L’éducation

Dans le cadre de sa mission d’éducation, l’APERe planifie des campagnes d’information, des animations et des formations. Elle coordonne également la météo des énergies renouvelables, « EnergizAIR », dont le but est de fournir aux citoyens des prévisions sur la production d’électricité solaire. Des informations précieuses pour les inciter à consommer de l’énergie au moment où leurs panneaux leur en fournissent le plus.

Des campagnes d’éducation permanente

 La campagne "Hop !" invitait les citoyens à réduire leur consommation d'énergie afin d'éviter le délestage.
La campagne « Hop ! » invitait les citoyens à réduire leur consommation d’énergie afin d’éviter le délestage.

L’APERe est à l’origine de différentes campagnes d’information destinées à un large public. Elle avait par exemple lancé « L’€nergie coûte que coûte » qui avait pour but de comparer les coûts et bénéfices des énergies renouvelables par rapport à ceux des énergies fossiles et du nucléaire. Cette campagne donnait ainsi les clés aux citoyens pour comprendre les prix de l’énergie et notamment pourquoi le renouvelable est cher. Une bonne manière d’inciter les Belges à prendre part à la transition énergétique.

Autre événement du genre conçu par l’APERe : « Hop ! ». Créé en 2014 lors du risque de pénurie d’électricité, il a réuni plusieurs associations militant pour l’énergie durable autour de trois objectifs :

  • éviter le délestage ;
  • sensibiliser les ménages à la problématique énergétique ;
  • encourager les changements de comportements et d’équipements pour être en accord avec une utilisation rationnelle de l’énergie.

L’information

Ce pôle se divise en trois projets : le magazine des énergies renouvelables édité par l’APERe, la météo des EnR (EnergizAIR) et la boîte à outils.

Consultable depuis janvier 2015, le site renouvelle.be attire en moyenne 2 100 visiteurs par mois. Ce magazine en ligne aborde des thèmes aussi divers que variés comme les prosumers (producteurs d’électricité verte via des panneaux photovoltaïques), les technologies et les politiques de soutien. Pour ne rien gâcher, il communique également des statistiques dont sont généralement friands les citoyens.

Quant au programme européen EnergizAir, il est financé en Belgique par la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale. Il vous sera utile pour connaître les indicateurs de production d’énergie renouvelable variant selon le temps qu’il a fait.

EnergizAIR est un programme européen indiquant dans ses bulletins météos les indicateurs de production d'énergie renouvelable pour le solaire et l'éolien.

Créée afin de sensibiliser les Belges aux EnR, la boîte à outils fournit notamment des informations générales et scientifiques sur le site web de l’APERe. De quoi satisfaire les plus curieux d’entre vous ! Mais ce n’est pas tout puisqu’elle contient également un forum, des simulateurs financiers pour calculer la rentabilité d’un projet solaire, une revue de presse, un agenda des événements… Parmi ces derniers vous trouverez par exemple la Fête de l’Environnement à Bruxelles et le salon Énergie-habitat à Namur. Autre outil inclus : l’Observatoire des Énergies renouvelables. Très pratique, il permet de découvrir l’évolution des productions des EnR aux niveaux national et régional. De plus, il indique le suivi de la consommation d’énergie des Belges ainsi que la fluctuation des prix.

La formation

Cette activité consiste pour l’APERe à proposer un accompagnement pédagogique en énergie aux écoles et des formations techniques aux travailleurs, étudiants et demandeurs d’emploi.

Cette présence dans les établissements scolaires constitue une moyen idéal d’intéresser les élèves à l’énergie. Comment ? En leur apprenant les bons gestes à adopter pour sauvegarder l’environnement.

2. Les conseils

L’une des missions de l’APERe est de soutenir les systèmes renouvelables. Dans ce but, elle se montre présente auprès de différents organismes afin de leur apporter aide et conseils grâce à son expertise. Elle agit ainsi auprès de Bruxelles Environnement, Brugel, les communes et autres réseaux liés au domaine de l’énergie. Concrètement, selon les cas, elle s’occupe de collecter des données statistiques, de former du personnel, d’actualiser des documents, de visiter des installations de production…

Plus précisément, elle favorise le développement de l’éolien, de l’hydroénergie et du photovoltaïque à travers des activités d’accompagnement et de sensibilisation. Celles-ci s’adressent aux particuliers comme aux autorités locales afin de leur faire profiter de son expérience. L’association réfléchit ainsi à des solutions lorsqu’elle identifie des problèmes sur le terrain. Elle endosse alors la casquette de « Facilitateur ».

Des exemples de projets ? « WISE Power » dont l’objectif est de faire accepter socialement l’éolien dans les pays partenaires. Ou « RESTOR Hydro » qui vise entre autres à restaurer les anciens moulins afin de développer l’énergie hydraulique.

Wise Power propose un outil permettant aux citoyens à avoir leur mot à dire dans le choix de l'emplacement des éoliennes.
Wise Power propose un outil permettant aux citoyens à avoir leur mot à dire dans le choix de l’emplacement des éoliennes.

3. La mise en réseau des organismes

Dernier genre d’activité : le réseau et la promotion. À cette occasion, l’ASBL se charge de mettre en relation les organismes actifs dans le domaine de l’énergie.

Les avantages de faire partie du réseau de l’APERe ? La possibilité de…

  • contacter facilement les autres acteurs du marché (coopératives, associations…) ;
  • profiter du service d’information et du matériel mis à disposition ;
  • partager leur expérience et aborder les sujets liés à leur activité respective ;
  • bénéficier de tarifs préférentiels pour les événements.

En 2015, l’APERe comptait 47 membres en Wallonie et à Bruxelles.

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.