Achat groupé d’énergie : c’est quoi et quels sont les avantages ?

Participer à un achat groupé est une bonne astuce pour faire des économies. © Pixabay

Les achats groupés rencontrent un beau succès depuis plusieurs années. Plusieurs sites proposent aujourd’hui ce genre d’opérations fondées sur les mêmes valeurs que notre devise nationale : l’union fait la force. Reste à connaître leur fonctionnement et pourquoi elles attirent tant les consommateurs.

Le principe de l’achat groupé

Si le nombre de souscriptions ne cesse d’augmenter, c’est que le concept de l’achat groupé séduit. Mais savez-vous exactement en quoi il consiste ?

Concrètement, après la libéralisation du marché, s’est posée la question de savoir comment rendre le consommateur plus actif pour réduire le coût du kWh du gaz et de l’électricité qu’il paie.

D’après les organisateurs des achats groupés, ce concept convient surtout aux personnes qui ne se sont jamais réellement intéressées au secteur de l’énergie. Elles sont considérées comme des « clients dormants ». Ces derniers jugent bien souvent la comparaison des prix de l’électricité et/ou du gaz compliquée et chronophage en raison de difficultés à analyser les données indiquées. Du coup, le mécanisme d’achat groupé leur sied davantage : il leur permet de choisir un fournisseur d’énergie plus facilement et les fait participer au marché. Ils ont ainsi l’opportunité de réaliser des économies au même titre que les clients qui examinent les tarifs des fournisseurs.

En fait, le principe d’un achat groupé est simple : plus il y a de consommateurs, plus la quantité achetée est importante, plus les conditions sont avantageuses. En se rassemblant, les souscripteurs augmentent non seulement leur pouvoir d’achat, puisqu’ils peuvent prétendre à des réductions sur les produits qu’ils souhaitent, mais aussi leurs connaissances des offres existantes.

Ce sont des sociétés coopératives, c’est-à-dire des organisations autonomes dont l’objectif est de garantir les intérêts économiques de leurs adhérents, qui sont la plupart du temps à l’origine de la mise en place d’achats groupés. Les consommateurs se réunissent par leur biais et souhaitent atteindre un but qu’ils n’auraient pu accomplir seuls.

Les objectifs économiques mais aussi sociaux

Nous venons de l’évoquer, le principal objectif poursuivi est d’obtenir de la part de fournisseurs des conditions d’achat plus attractives. Mais ce n’est pas tout. Les achats groupés permettent également une meilleure transparence et compréhension des informations relatives aux produits. Par exemple, à propos de la conclusion ou de la résiliation d’un contrat d’énergie.

C’est d’ailleurs l’un des grands avantages de ce concept : en incitant de plus en plus de monde à s’intéresser au marché de l’énergie, il oblige les consommateurs à faire un choix réfléchi sur base des renseignements qui leur sont communiqués. Et ce n’est qu’en connaissant les différents choix qui s’offrent à vous que vous pouvez réaliser de belles économies, non ?

En lançant une telle opération, les initiateurs désiraient aussi soutenir des causes sociales comme le développement durable. Souscrire une offre d’électricité verte vous permet entre autres de contribuer à la protection de l’environnement.

L’organisation d’achats groupés d’énergie

Comment se déroule un achat groupé ? Voyons quels sont les différents acteurs et comment agir concrètement.

Les initiateurs et organisateurs

En Belgique, il existe trois types d’initiateurs qui ont lancé les achats groupés :

  • Les autorités locales (provinces, communes) ;
  • Les coopératives (organisées par des syndicats, des mutualités…) ;
  • Les personnes morales de droit privé (journaux/périodiques, Test-Achats, Greenpeace…).

Ce sont d’abord les journaux qui ont été à l’initiative d’un tel concept, suivis des provinces flamandes et de la création de coopératives pour terminer.

La libéralisation du marché de l’énergie n’a pas eu lieu en même temps dans les trois régions du pays. Elle a été effective en 2003 en Flandre et seulement en 2007 en Wallonie et en Région de Bruxelles-Capitale. La plupart des premiers achats groupés étaient donc destinés aux consommateurs flamands. Il a fallu attendre 2012 pour que soit lancée une telle opération pour l’ensemble de la Belgique par Test-Achats. Depuis 2013, la Wallonie et Bruxelles organisent à leur tour des achats groupés.

Les médias, et ici principalement la presse écrite, ont joué un rôle important dans le succès de ces achats. Cependant, dans une étude de 2014 intitulée « L’organisation d’achats groupés sur le marché de l’énergie », la CREG fait remarquer que d’après cette liste d’initiateurs, il apparaît que la collaboration avec des organismes connus de tous est une stratégie efficace pour faire connaître l’opération. Elle apporterait ainsi plus d’inscrits et ferait profiter l’action d’une large portée.

Ce serait donc surtout des entreprises privées qui seraient à l’origine d’organisation d’achats groupés avec évidemment, un objectif purement commercial. Dès lors, le terme d’initiateurs ne correspond plus vraiment à la réalité des choses. La CREG préfère parler d’organisateurs pour exprimer comment ces entreprises ont mis en place ce marché des achats groupés en Belgique. Il y a pour le moment trois sociétés qui en organisent :

  • La SPRL iChoosr : elle travaille surtout en Flandre avec les administrations locales (provinces, communes) et les coopératives comme initiateurs ;
  • La SA PrizeWize : elle développe en Belgique ses activités d’achats groupés avec Test-Achats ;
  • La SPRL Wikipower : elle a conclu des partenariats avec des organismes privés tels que La Ligue des Familles, La Mutualité Libérale de Liège et « Touche Pas à mes Certificats Verts ».

Le fonctionnement d’un achat groupé

Quelles sont les étapes qui constituent le processus d’organisation d’un achat groupé ? Voyons ensemble ce qu’il se passe en pratique.

Étape 1

Il faut d’abord déterminer les produits qui feront l’objet d’un achat groupé. Ceux-ci sont fixés par l’organisateur en concertation avec l’initiateur. En tant que particuliers, vous trouverez un achat groupé soit pour l’électricité, soit pour le gaz et l’électricité. Le gaz n’est pas proposé à part pour deux raisons :

  • Les consommateurs uniquement intéressés par ce combustible ne sont pas assez nombreux ;
  • À cause de ce nombre restreint, les volumes de gaz qui peuvent être rassemblés pour les fournisseurs sont plus faibles et donc moins intéressants pour eux. Du coup, l’achat groupé ne donnera pas lieu à une offre vraiment compétitive.

Durant cette phase, plusieurs paramètres sont décidés : durée du contrat, prix de l’énergie fixes ou variables, électricité verte ou non…

À noter que des achats groupés de mazout et autres combustibles (pellets, bois) sont également disponibles.

Étape 2

Au cours de cette étape, l’achat groupé est transmis à tous les fournisseurs. Les organisateurs essaient d’en attirer un maximum et plusieurs discussions sont menées entre les différentes parties.

Étape 3

L’achat groupé devient concret le jour où les fournisseurs communiquent à l’organisateur leurs offres. A lieu ensuite un système d’enchères en trois jours durant lesquels les fournisseurs améliorent leurs propositions en fonction de celles de leurs concurrents. Au bout du compte, l’offre gagnante est la moins chère au moment du dernier tour.

Étape 4

Une fois l’enchère terminée, les consommateurs prennent connaissance de l’offre gagnante. Ils ont dû au préalable s’inscrire sur le site internet de l’organisateur et communiquer plusieurs informations (comme leurs données de consommation). C’est en fonction de ces dernières que l’entreprise va leur transmettre une proposition individuelle qui contiendra le calcul des économies qu’ils peuvent réaliser.

Si le consommateur désire accepter l’offre négociée, il sera guidé pour savoir comment changer de fournisseur d’électricité et/ou de gaz. Il n’est donc pas du tout obligé de souscrire définitivement un contrat lorsqu’il participe à un achat groupé. La décision finale lui revient selon les résultats de l’enchère.

De réelles économies ?

L’achat groupé peut être intéressant financièrement selon le comportement du consommateur participant.

Comme nous vous le disions en début d’article, ce mécanisme est idéal pour les clients dormants. Il les pousse à être actifs sur le marché afin de profiter de meilleurs prix. Comparer les tarifs des fournisseurs n’est à la base pas dans leurs habitudes et en changeant de position, ils augmentent leurs possibilités d’économie.

Les grands gagnants de ce système sont également les personnes qui ont un ancien contrat de gaz et/ou d’électricité à un tarif élevé. Dans ce cas-là, souscrire une autre offre ne peut qu’améliorer la santé de leur portefeuille.

Par contre, les économies risquent d’être moins importantes pour les consommateurs ayant déjà participé à un achat groupé vu qu’ils ont bénéficié à ce moment-là d’un contrat à un prix avantageux.

Au final, le grand challenge pour les organisateurs reste d’inciter les clients dormants à participer à un achat groupé mais ceux-ci se laisseraient difficilement convaincre, à en croire Test-Achats.

Et vous, vous êtes plutôt méfiant envers ce type d’opération ou au contraire, séduit par le concept ?

Comments of the page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

KillMyBill utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez les conditions d’utilisation de ces cookies. En savoir plus.